L’OAQ se prononce sur le Projet de politique de développement culturel de Montréal

Planétarium Rio Tinto Alcan, Montréal, Cardin Ramirez Julien en collaboration avec Ædifica. Photo : Jeff Kern

La présidente de l'OAQ, Nathalie Dion, a présenté le 10 avril le mémoire L’architecture au service de l’identité culturelle montréalaise devant les élus de la Commission sur la culture, le patrimoine et les sports de la Ville de Montréal. Cette intervention s’inscrit dans le cadre de la consultation sur le projet de politique de développement culturel 2017-2022.

L’OAQ a saisi cette occasion pour appeler Montréal à appuyer l’adoption d’une politique nationale de l’architecture (PNA), en plus de la décliner dans une politique municipale de l’architecture.

Tout en se réjouissant de l’importance accordée par la Ville au design du cadre bâti, l'Ordre a demandé que celle-ci aille plus loin en ce qui concerne les concours d’architecture, en les multipliant et en les diversifiant, afin de faire une place à la relève. L’OAQ réclame également que les critères de qualité pèsent plus lourd dans les appels d’offres pour le choix des concepteurs. Parmi les autres sujets développés, notons le besoin d’intégrer davantage le cadre bâti aux programmes de sensibilisation et d’éducation culturelle, le respect du patrimoine et la mise en place des meilleures pratiques en matière de concertation.

Ce mémoire est à mettre en lien avec les précédentes prises de position de l'OAQ sur les projets de loi 121 et 122, qui traitent respectivement des pouvoirs accordés à la métropole et aux municipalités.