Montréal signe la Charte de Chicago et s’engage à réduire les GES dans ses bâtiments

Maison du développement durable, Montréal, Menkés Shooner Dagenais LeTourneux Architectes Photo : Stéphane Groleau

À l’instar de 55 maires d’Amérique du Nord réunis à Chicago sous l’égide de la Coalition C40 (pour 40 Cities), la nouvelle mairesse de Montréal, Valérie Plante, a pris un engagement ferme dans la lutte contre les changements climatiques. L’objectif de ces villes et de limiter le réchauffement de la planète bien en-dessous de 2o Celsius.

D'ici 2020, Montréal a l’objectif ambitieux de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 30 %, voire de 35 %, sous le niveau de 1990. Les émissions ont déjà diminué de 25 % entre 1990 et 2013, mais il reste beaucoup à faire. Valérie Plante a rappelé que la Ville s’est engagée à réduire l'empreinte carbone des modes de transport ainsi que celle des bâtiments et des infrastructures.

Elle a également annoncé la participation de la métropole au programme Réinventer les villes, qui encourage la régénération urbaine zéro carbone et durable. Dans ce cadre, un appel d'offres international sera lancé afin d'élaborer un projet innovant mettant en valeur le terrain de la cour de services satellite de la Commune. Le site, situé en un endroit privilégié, près de la Cité Multimédia et de Griffintown, est présentement sous-utilisé. Il pourra accueillir un projet servant d'inspiration pour un développement durable à Montréal et ailleurs.

Rappelons qu'en mars 2016, l’OAQ avait déposé et présenté un mémoire intitulé Vers une cure de désintoxication pour Montréal à l'occasion de la consultation publique sur la réduction de la dépendance montréalaise aux énergies fossiles. L'Ordre a aussi pris position lors de la consultation publique sur la Réglementation et les outils municipaux sur le bâtiment durable de la Ville de Montréal. L’OAQ appuie par ailleurs le Défi 2030, qui vise à éliminer d’ici 2050 les émissions de GES dans l’ensemble du cadre bâti. Enfin, le magazine de l'OAQ, Esquisses, a consacré au printemps 2016 un dossier complet aux changements climatiques, aux façons de les réduire et de s’y adapter du point de vue de l’architecture.

Communiqué de la Ville de Montréal