Parc Jean-Drapeau: l'OAQ propose d'en faire un modèle de transition durable

La présidente de l'OAQ, Nathalie Dion a présenté le 2 octobre devant l’Office de consultation publique de Montréal le mémoire déposé dans le cadre de la consultation publique sur l’avenir du parc Jean-Drapeau.

Le lieu présente un intérêt particulier du fait qu'il compte une soixantaine d’infrastructures, dont une dizaine classées et plusieurs legs d’Expo 67. L'OAQ est d'avis que le site doit renouer avec cette histoire singulière en matière d’aménagement, d’architecture et d’art publics tout en renforçant son identité de parc, ce qui implique qu'il devienne plus « vert ».

L’OAQ recommande d’engager ce territoire emblématique de Montréal et de l’histoire collective dans la transition durable en misant sur la recherche et l'innovation. L’aménagement des espaces, la rénovation et la réutilisation du bâti, notamment, doivent être menés dans un souci écologique et inclusif. Il s’agit d'en faire un modèle de virage écologique, culturel et social. 

L’OAQ est persuadé que, malgré les contraintes, le parc Jean-Drapeau peut être exemplaire si l’on mise, d’un côté, sur une vision à long terme de son avenir et, de l’autre, sur la créativité pour sa mise en oeuvre à court et à moyen terme.

Consulter le mémoire