Parution d’Esquisses, numéro Été 2017

Dans les jardins communautaires, sur les toits, à l’intérieur de bâtiments et même sous terre, l’agriculture urbaine s’épanouit sous de multiples formes depuis quelques années. Au Québec ou ailleurs, des citadins ne demandent pas mieux que de recréer en ville quelques morceaux de campagne, que ce soit pour se nourrir plus sainement, socialiser ou générer de nouveaux modèles d’affaires, voire sauver la planète. Mais le cadre bâti est-il prêt à accueillir ce retour à la terre nouveau genre? 

Dans son plus récent dossier, Esquisses dresse un état des lieux de l'agriculture urbaine au Québec, expose les défis architecturaux que suppose l'intégration de la culture de plantes comestibles aux bâtiments, présente des villes qui mettent les bouchées doubles pour offrir des espaces cultivables à leurs citoyens et donne un aperçu que quelques projets à saveur utopique.

Sommaire complet


À lire également

Brèves

Notes de la direction

Sur la place publique

Garantie de construction résidentielle : Prévenir plutôt que guérir

Concours international Solar Decathlon : Modèle Montréal

Analyse de cycle de vie

Bas-Saint-Laurent : Résilience climatique

Minimaisons : Grandes questions 

 

Aide à la pratique

Stratégie concepteur de la RBQ : Place à l’amélioration

Nouveau référentiel de compétences : Cadre de référence

Inspection professionnelle : Renouveau majeur

Ouverture de bureau : Jeunes architectes inc.

Capsule du Fonds : Résiliation de contrat

 

De nos archives

Souvent négligée au profit de l'esthétique visuelle, l'acoustique n'en est pas moins un élément fondamental du confort dans un bâtiment. De fait, quand on s'en préoccupe, c'est souvent que quelque chose cloche. Dans l'article « Architecture sonore — À votre écoute », publié à l'hiver 2016-2017, des architectes rappellent l'importance de concevoir l'espace en tenant compte du sens de l'ouïe.