Calendrier des activités

Ce calendrier contient des activités de l’Ordre et des activités organisées par des fournisseurs externes. Les activités des fournisseurs externes sont présentées à titre informatif, dans le but de diversifier l’offre de formation. L’Ordre n’assure aucun contrôle dans le développement des activités offertes par des fournisseurs externes.  

Panier des formations

0 item dans le panier

planification

Concours d'architecture 1: La pratique des concours

31 mai 2018 Formation de l’OAQ

Horaire

31 mai, de 8h30 à 16h30

Heures

7

Date limite d'inscription

24 mai 2018

Formateur

Jacques White

Lieu

OAQ, 420 rue McGill, Montréal

Tarif pour architectes

465,00 $*

Tarif pour stagiaires

400.00 $*

Tarif pour autres

610.00 $*

* Taxes en sus

DESCRIPTION

Ce cours aborde les grands principes et les diverses formes de pratique de concours d’architecture et d’autres concours similaires (pluridisciplinaires, de design urbain, etc.). Considérant mais dépassant les limites du modèle québécois courant dans ses quelques déclinaisons, il traite plus largement des enjeux fondamentaux et des conditions de pratique des concours, mettant en lumière l’influence que ces conditions exercent sur la qualité des projets produits. Il s’adresse à tous ceux qui s’intéressent de manière générale aux concours ainsi qu’à ceux qui s’y impliquent plus directement, en tant que gestionnaire de projet, représentant de donneur d’ouvrage, organisateur, concurrent, membre de jury ou critique journalistique.

Ce cours est le premier de deux que doit obligatoirement suivre tout architecte qui aspire à devenir conseiller professionnel ou analyste de concours reconnu par l’OAQ.

Objectifs

Permettre aux participants de:

− Caractériser la formule des concours dans ce qui la distingue des autres formes d’attribution de la commande en architecture.

− Expliquer et démystifier les tenants et aboutissants des concours d’architecture dans leurs multiples formes possibles.

− Décrire, dans les grandes lignes, les principaux mécanismes de contrôle et d’encadrement des concours en application au Québec et ailleurs dans le monde.

− Préciser les balises à respecter dans la planification et la mise en oeuvre des concours au Québec, qu’ils soient provinciaux, nationaux ou internationaux.

− Contribuer à la formation d’une relève compétente de gestionnaires et de conseillers professionnels aptes à planifier et à mettre en oeuvre des concours d’architecture productifs et satisfaisants pour les acteurs qui s’y investissent.

 

NOTE: Ce cours est également offert dans le cadre d’une formation de deux jours totalisant 14 heures - www.oaq.com/pratiquer_larchitecture/formation_continue/calendrier_des_activites.html

BIOGRAPHIE

Jacques White obtient son premier diplôme en architecture de l’Université Laval en 1983 et devient architecte en 1985. Il exerce d’abord en pratique privée (Gauthier Guité Roy; BBGL) pendant une dizaine d’années, après quoi il se consacre à l’enseignement et à la recherche-création à l’École d’architecture de l’Université Laval, notamment en conception de projet et en cultures constructives, maintenant en parallèle une pratique active (Anne Carrier; CCM2; ABCP; coarchitecture). L’expérience des concours de Jacques White est à la fois critique et diversifiée, touchant autant les pratiques que les théories qui s’y rapportent. Il est maintenant professeur titulaire et directeur de l’École d’architecture.

En tant que conseiller professionnel, il est l’une des rares personnes à avoir tour à tour joué les rôles de participant (nombreux concours nationaux et internationaux dans les années 1980 et 1990, avec plusieurs projets primés), de chercheur (études graduées sur le sujet, avec publications subséquentes), de membre de jurys, de conseiller professionnel et d’expert-conseil en concours (pour le compte de l’OAQ, de la Ville de Montréal, de la Ville de Québec et de divers ministères). Il cumule plus d’une décennie d’expérience comme membre du comité des concours à l’OAQ. Découlant de ce profil particulier, les cours de formation continue qu’il dispense à l’OAQ intègrent les principes généraux à l’origine des meilleures pratiques internationales et les exigences particulières qui conditionnent la mise en œuvre des concours en milieu québécois.