Processus d’admission pour les diplômés de l’étranger

Il est fortement recommandé d’entamer les démarches de reconnaissance des diplômes ou de l’expérience professionnelle en architecture avant d’arriver au Québec. Des programmes de soutien et des services gouvernementaux guident les professionnels formés à l’étranger quant aux démarches à entreprendre.

Le Règlement sur les normes d’équivalence pour la délivrance d’un permis par l’Ordre des architectes du Québec explique les conditions pour satisfaire aux exigences de l’Ordre.

Processus de reconnaissance des diplômes

Stage professionnel

Reconnaissance des diplômes

Le Conseil canadien de certification en architecture (CCCA) est la seule organisation reconnue par la profession d’architecte au Canada pour évaluer les diplômes universitaires en architecture par l’entremise du processus de certification.

Démarches pour les diplômés en architecture n’étant pas membres d’un ordre professionnel

Vous devez présenter une demande d’équivalence de diplôme en architecture (certification académique) auprès du CCCA si vous êtes dans l’une des situations suivantes :

  1. Vous êtes diplômé d’une université du Canada non agréée par le CCCA;
  2. Vous êtes diplômé d’une université des États-Unis non agréée par le National Architectural Accrediting Board (NAAB);
  3. Vous n’êtes pas un architecte diplômé en architecture d’une école française inscrit au tableau du Conseil national de l’Ordre des architectes de France (CNOAF);
  4. Vous êtes architecte dans un pays avec lequel le Québec ou le Canada n’ont pas conclu un accord de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles;
  5. Vous avez obtenu votre diplôme à l’étranger dans un pays avec lequel le Québec ou le Canada n’ont pas conclu un accord de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles.

Au terme du processus de certification, le CCCA délivre un certificat provisoire ou définitif qui rend admissible au registre des stagiaires de l’Ordre des architectes du Québec, étape obligatoire pour entamer le stage professionnel en architecture.

Reconnaissance de l’expérience

Le programme Architectes de l’étranger possédant une vaste expérience (AÉVE) offre une autre voie d’accès à la profession au Canada. Le Conseil canadien de certification en architecture (CCCA) évalue l’expérience de l’architecte de l’étranger par rapport aux normes de pratique canadiennes de l’architecture.

Frais inhérents au processus de reconnaissance et d’admission à la profession

Avant d’entamer ce processus, il est important de prendre en considération les frais inhérents aux démarches en vue d’obtenir le titre d’architecte au Québec. La grille ci-dessous en donne un aperçu. Ces frais sont sujets à de légères augmentations annuelles.

ÉtapesFrais exigibles
Certification académique du CCCA Voir la grille en vigueur
Certification AÉVE du CCCA Voir la grille en vigueur
Si l’obtention d’une certification provisoire du CCCA est suivie par un ou des cours à l’université Les frais de scolarité dépendent de l’université : Université McGill, Université de Montréal, Université Laval
Inscription au registre des stagiaires de l’Ordre, renouvelable chaque année au 1er mai 149 $ plus taxes
Inscription à l’ExAC 920 $ (230 $ par section), sans taxes
Examen de français de l’Office québécois de la langue française Gratuit
Inscription au tableau de l’Ordre 233 $ plus taxes
Cotisation professionnelle à l’Ordre, à renouveler annuellement 1264,98 $
Formation continue obligatoire de l’Ordre –Cours Contexte juridique de la pratique et gestion de bureau dans les deux premières années d’inscription au tableau 705 $ plus taxes

Demande de révision à la suite du refus d’une demande de reconnaissance

Tout candidat insatisfait de la décision rendue relativement à sa demande de reconnaissance de diplôme ou d’expérience peut en demander la révision. La demande de révision doit être reçue à l’OAQ par écrit dans les 30 jours suivant la date de la décision. Le comité sur le contrôle de l’exercice de la profession examine cette demande et donne au candidat la possibilité de se faire entendre.

La décision du comité est transmise au candidat par écrit dans les 15 jours suivant la date de sa réunion.

Plan de développement professionnel

L’Ordre des architectes du Québec met à la disposition des professionnels formés en architecture à l’étranger un Plan de développement professionnel qui permet de se familiariser avec les exigences de la profession qui sont décrites dans le Référentiel de compétences lié à l’exercice de la profession d’architecte au Québec.

L’outil interactif consiste en une autoévaluation des compétences menant à un bilan des besoins de développement professionnel prioritaires et à l’élaboration d’un plan de formation continue.

L’outil est personnel et confidentiel. Il n’est pas obligatoire, mais recommandé et n’est pas utilisé pour l’évaluation d’une éventuelle demande d’admission au tableau de l’Ordre.

Le Plan de développement professionnel a été réalisé avec l’aide financière du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration.