Esquisses, vol. 24, no 2, été 2013

Lisbonne - Vers l'ouestRapport de Tage

Lisbonne a toujours tiré sa prospérité de sa situation sur l’estuaire du Tage, où le plus long fleuve de la péninsule ibérique se jette dans l’Atlantique. La ville est d’ailleurs surnommée « la fille du Tage ». Si les quartiers historiques changent peu, les berges ont vu éclore en une décennie nombre de nouveaux bâtiments.

Deux visions de l’architecture moderne s’offrent au visiteur, selon qu’il longe le fleuve vers l’ouest ou qu’il dirige ses pas vers le nord-est depuis le centre. Le premier parcours traverse des quartiers d’une grande diversité où les bâtiments contemporains s’insèrent parfaitement le long des quais d’où partirent les explorateurs, entre le 15e et le 17e siècle. L’autre trajet est concentré autour du Parc des nations. Jadis criblée d’usines, cette partie du littoral a été complètement transformée pour accueillir l’Exposition universelle de 1998, dont les installations ont ensuite été converties. On s’y promène à pied ou à vélo pour profiter à plein du lien retrouvé avec l’eau.

Hélène Lefranc

 

1. Hôtel Altis Belém

Photo: Fernando Guerra / FG + SG

Manuel Salgado, Risco Architects (2008)

Enfin un cinq étoiles qui ne regarde pas les citadins de haut ! Son volume horizontal, ses matériaux et coloris, sa liaison avec les espaces publics et l’eau lui permettent de s’intégrer parfaitement à son quartier sans porter ombrage aux monuments voisins. L’intérieur traversé de lumière naturelle présente des vues spectaculaires.

 

2. Terrasses de Bragança

Photo: LeonL

Alvaro Siza Vieira (2004)

Cet ensemble de cinq immeubles sur 5000 m2, bien que résolument contemporain, s’insère parfaitement à la pierre et aux céramiques traditionnelles de la vieille ville. Les vestiges des murailles animent les jardins et espaces communs.

 

3. Musée de l'Orient

Photo: Joao Martinho

João Luís Carrilho da Graça et Rui Francisco (2008)

Jadis un entrepôt où l’on stockait la morue, ce bâtiment municipal classé et situé sur les docks du quartier d’Alcântara n’a pas été facile à convertir. Malgré tout, sa nouvelle vocation de musée et de centre culturel lui va comme un gant.

 

4. Centre culturel de Belém

Photo: Jaime Silva

Vittorio Gregotti et Manuel Salgado (1992)

Labyrinthe cubique intérieur et extérieur, il sert aussi bien au théâtre, à la danse, à la musique et au cinéma qu'aux expositions et aux événements d’envergure. Il a fait l’objet d’un concours international d’architecture auquel ont participé six finalistes : on ne peut qu’admirer le résultat.

 

5. Centre Champalimaud pour l'inconnu

Photo: Carlos Luis M C da Cruz

Charles Correa Associates (2010)

Ce centre de recherche biomédicale de pointe, situé sur les quais d’où partaient les explorateurs, a la forme d’un bateau vu d’en haut, symbole des mondes scientifiques à conquérir. Les espaces extérieurs, accessibles à tous, permettent de marcher sous la passerelle de verre, de suivre les murs courbes percés de hublots pour atteindre l’auditorium en plein air où l’on fait une pause en admirant le fleuve.

 

Tant qu'à y être

Tour de contrôle du trafic maritime de Lisbonne 
(Gonçalo Byrne, 2001)