Esquisses, vol. 26, no 1, printemps 2015

Impression 3DAppuyez sur « construire »

Photo : DUS Architects

Après les pièces de machinerie, les meubles, les prothèses médicales et autres objets sophistiqués, les imprimantes 3D investissent le domaine de la construction. La compagnie chinoise WinSun en a fourni en janvier un exemple éloquent en annonçant avoir imprimé un immeuble de cinq étages.

Ce n’est pas la première expérience du genre. Des imprimantes peuvent déjà matérialiser l’enveloppe d’un bâtiment à partir d’un bras articulé par lequel s’écoule du béton (ou un autre matériau) en couches successives, selon un circuit programmé par ordinateur. Elles peuvent aussi fabriquer sur place des pièces à la forme voulue, qu’il suffit ensuite d’assembler. L’an dernier, WinSun avait ainsi bâti 10 maisons de 200 m2 en moins de 24 heures, avec des murs constitués de gravats recyclés, de fibre de verre et de ciment à prise rapide. Elle y était parvenue en utilisant une imprimante de 32 m de long, 10 m de large et 6 m de haut. De son côté, l’Université de Californie planche depuis un an sur une imprimante permettant de construire une maison de 225 m2 en une journée.

Le chantier de la Canal House, à Amsterdam, suit un tout autre rythme. Ayant débuté en 2014, il devrait s’étaler sur trois ans. Il faut dire qu’il s’agit d’un projet de démonstration et de recherche. Mené par la firme DUS Architects, avec divers partenaires, il vise à construire une maison traditionnelle néerlandaise de 13 pièces et quatre niveaux en bordure d’un canal. Une imprimante produit sur place des briques de béton intégrant du plastique recyclé, afin de limiter le transport des matériaux. Il est possible de visiter le chantier, auquel s’est même intéressé le président américain Barack Obama.