Esquisses, vol. 22, no 1, printemps 2011

À l'ARM, citoyens

Roulement de tambour... Nous savons enfin qui est le premier architecte français reconnu en vertu de l’Arrangement de reconnaissance mutuelle (ARM) conclu entre l’OAQ et l’Ordre des architectes de France : Charles-Bernard Gagnon. En effet, l’ARM est maintenant officiellement en vigueur. Les architectes venus de France voient ainsi leur reconnaissance au Québec grandement facilitée. Notez toutefois que seuls les professionnels actuellement inscrits au tableau de l’ordre français peuvent bénéficier de l’ARM.

Si vous exercez la profession dans l’Hexagone depuis moins de trois ans, des mesures compensatoires vous seront imposées. Quant aux dispositions visant à faciliter la reconnaissance des diplômés en architecture de France qui ne sont pas inscrits au tableau de l’ordre français, elles font partie d’un projet de règlement
déposé à l’Office des professions du Québec (OPQ) en décembre. L’OPQ doit analyser le projet, proposer des modifications au besoin et donner suite au processus. Pour l’instant, il est donc impossible de confirmer la date d’entrée en vigueur de ce règlement.

Pour vous prévaloir de l’ARM, vous devez présenter une demande d’étude de dossier à Nathalie Cabrera, chargée de projets à l’admission : ncabrera@oaq.com.