Esquisses, vol. 24, no 3, automne 2013

MultimédiaLivres et balados

La possibilité d’une ville : Les cinq sens et l’architecture

Jacques Ferrier 

Vous le savez probablement maintenant : Jacques Ferrier est le président du jury de l’édition 2013 des Prix d’excellence en architecture. L’architecte, qui a entre autres conçu le pavillon de la France pour l’exposition universelle de Shanghai, en 2010, couche ici ses réflexions sur papier, pour notre plus grand plaisir. L’ouvrage s’articule autour de sa vision humaniste de l’architecture, qui s’exprime notamment par le concept de ville sensuelle, où la vue céderait un peu de place aux quatre autres sens. Le titre du premier chapitre, « Un architecte n’est pas un artiste », donne le ton de ce bouquin qui n’hésite pas à remettre en question notre rapport à l’architecture. Ferrier croit fermement que la ville de demain naîtra de « notre capacité à inclure l’expérience de chacun dans la production du projet, et de notre volonté de remettre l’homme au cœur de toute vision urbaine ». 

Arléa, 2013, 129 pages.

 

 

 

 

Koolhaas Houselife (Livre-DVD)

Ila Bêka et Louise Lemoine

Posant un regard frais sur le film d’architecture, la série « Living Architectures » donne vie à l’œuvre d’un architecte en présentant les gens qui y vivent ou y travaillent, plutôt que de la disséquer de façon didactique. Le premier-né de la série se consacre à la maison de Bordeaux réalisée par l’architecte néerlandais Rem Koolhaas en 1998. Grâce à Guadalupe, la truculente femme de ménage, on se frotte au quotidien de ce lieu encensé par la critique et classé monument historique : les caprices de la plateforme élévatrice ou du système de verrouillage, l’eau qui s’infiltre, les portes qui coincent. L’idée n’est pas de critiquer l’œuvre, mais de vivre l’espace ou de susciter des émotions. Ainsi, entre deux coups d’aspirateur, Guadalupe montre la Garonne depuis le hublot géant qui domine la splendide vue sur Bordeaux. En prime, une entrevue avec un Koolhaas mi-figue mi-raisin qui s’étonne de l’emploi d’accessoires aussi anachroniques que balais et torchons dans ce lieu exceptionnel... Le livre complète l’expérience cinématographique en décrivant la démarche des réalisateurs. À noter : en 2013, la série s’est enrichie d’autres livres-DVD autour des œuvres d’Herzog & de Meuron, de Meier, de Gehry et de Piano.

Livre
BêkaPartners Publishers, 2013, 140 pages, français et anglais

DVD
Bêka Films
Film : 58 minutes, en français
Entretien avec Rem Koolhaas : 11 minutes, français et anglais

 

Dominique Perrault Architecture : Territoires et horizons

Sous la direction de Anna Hohler

Publié à l’occasion d’une exposition sur le travail de l’architecte français Dominique Perrault, cet ouvrage accompagne aussi l’inauguration du bâtiment qu’il a conçu pour l’École polytechnique fédérale de Lausanne. Il y présente notamment ses projets en Suisse, où son agence a fait une entrée remarquée avec quatre concours remportés en cinq ans, ainsi que le mandat de requalification d’un quartier. Dans cette publication, c’est moins le travail d’architecture à proprement parler qui suscite l’intérêt que celui sur l’urbanisme et le paysage. Dominique Perrault, qui porte beaucoup d’attention aux liens à tisser entre les quartiers, maîtrise la création de places publiques et n’hésite pas à transformer la topographie des sites, tout en jouant avec l’existant de manière assez décomplexée. Qu’on aime ou pas les réalisations de l’architecte, cette lecture permet sans aucun doute de mieux comprendre sa façon de travailler.

Presses polytechniques et universitaires romandes, 2013, 112 pages

 

L’architecture en 30 secondes

Edward Denison

Le concept fait sourciller : 30 secondes, vraiment ? En fait, ce bouquin présente 50 principes et styles architecturaux à appréhender en une demi-minute chacun. Un concept marketing qui limite forcément l’exercice au survol et aux idées reçues, tant du côté des projections que des théories de l’architecture ou des styles. Si l’architecte retiendra un bâillement en parcourant ces fort jolies pages  – l’auteur est photographe d’architecture –, l’ouvrage n’est pas pour autant dénué d’intérêt, ne serait-ce qu’en guise de cadeau pour quiconque manifeste un penchant pour la chose. Il n’est pas exhaustif, mais on ne peut pas lui reprocher d’avoir réduit à leur plus simple expression des théories ou des principes qui sont a priori rébarbatifs. Cette vulgarisation ne peut certes pas nuire à la diffusion des connaissances et à la sensibilisation du public. 

Hurtubise, 2013, 160 pages

 

Archispeak (balado)

Animation : Neal Pann, Cormac Phalen, Evan Toxel

Annoncé comme une excursion sous le « kimono de l’architecture », le balado Archispeak fait plutôt l’effet d’une conversation de bar entre des architectes bavards. Toutes les deux semaines, les trois animateurs décortiquent un nouveau sujet, ce qui leur permet d’explorer en long et en large le moindre aspect du métier d’architecte. Les thèmes choisis sont pertinents – L’architecture est-elle faite pour être permanente ? Comment peut-on créer des bâtiments plus sûrs ? –, mais... la sauce prend difficilement. L’auditeur moyen aura certainement du mal à maintenir son intérêt jusqu’au bout de la discussion. Peut-être est-ce dû au fait que les propos dépassent rarement le stade de l’anecdote ? Le balado, qui vient de souffler sa première chandelle, a néanmoins beaucoup de potentiel. Espérons que le trio californien saura acquérir un peu de profondeur avec l’expérience. 

archispeakpodcast.com  

  

KCRW’s Design and Architecture (balado)

Animation : Frances Anderton 

En 30 courtes minutes, l’animatrice Frances Anderton couvre chaque semaine l’actualité du monde du design et de l’architecture à partir de Los Angeles. On pourrait s’inquiéter du fait que son public cible soit à l’autre extrémité du continent, mais on est vite convaincu de l’intérêt de l’émission en prenant connaissance des sujets abordés. Pertinentes et bien menées, les entrevues permettent de voir les choses sous un angle différent. Ainsi, un roman policier devient prétexte à explorer l’architecture d’un quartier new-yorkais, un architecte ayant quitté Detroit analyse sa faillite, l’influence de Frank Lloyd Wright sur Los Angeles est examinée sous toutes ses coutures. Digeste à souhait, ce petit concentré d’information intelligente fait beaucoup de bien. 

www.kcrw.com/etc/programs/de

 

Débattre pour transformer l’action urbaine : Planification urbaine et développement durable à Grenoble, Lyon et Montréal

Lila Combe, Michel Gariépy, Mario Gauthier, Florence Paulhiac Scherrer, Franck Scherrer 

Voici un ouvrage pour qui veut poursuivre la réflexion sur le thème de ce dossier d’Esquisses : la participation citoyenne en aménagement. Il s’agit du prolongement d’une recherche franco-québécoise qui vise à croiser les regards et à comparer les pratiques de consultation publique à Grenoble, Lyon et Montréal. Après avoir constaté que l’action urbaine se polarise de plus en plus autour des principes de développement durable, les chercheurs tentent de déterminer dans quelle mesure les débats publics ont mené ces villes vers une planification plus cohérente. Fait intéressant, ils s’attardent aux résultats et à l’apport effectifs de ces démarches, avant de conclure que la ville durable ne peut se construire sans un processus qui implique les citoyens en amont. 

Les Presses de l’Université de Montréal, 2012, 248 pages

  

Landscape Architecture : A Manual of Environmental Planning and Design

Barry W. Starke, John Ormsbee Simonds

Cette récente édition d’un guide publié pour la première fois en 1961 s’est enrichie d’éléments mettant en lumière la préoccupation grandissante pour le développement durable, que ce soit l’adaptation aux changements climatiques, la nécessité de préserver l’eau, la réutilisation des sites, les végétaux envahissants, l’agriculture urbaine et la création de milieux de vie à échelle humaine. On y explique les principes de la planification et de la conception en architecture du paysage au moyen de chapitres clairs et de paragraphes courts, abondamment illustrés de croquis, graphiques et photos. Les dernières avancées et les enjeux actuels de la profession, bien proches de l’architecture et de l’urbanisme, sont également abordés. Un manuel complet et pratique pour qui n’est pas rompu aux fondements de l’architecture de paysage, mais qui s’y frotte néanmoins de temps à autre.

Mc Graw-Hill Education, 2013, 412 pages