Esquisses, vol. 25, no 2, été 2014

 

On ne devient pas architecte sans être animé d’une bonne dose de passion. Mais la pratique de l’architecture n’est pas épargnée par les petits soucis de ce qu’on appelle la vie au travail. Les patrons doivent, là comme ailleurs, diminuer le roulement du personnel. Et les employés, de leur côté, veulent avoir la chance d’exploiter leur talent et trouver leur bonheur dans la philosophie de l’agence. Quant aux femmes qui ont choisi cette profession autrefois exclusivement masculine, il leur faut encore se battre pour prendre la place qui leur revient. Esquisses est donc allé fureter de votre côté, en prenant soin de vérifier si, en matière d’aménagement de bureaux, les architectes n’étaient pas des cordonniers mal chaussés...

Bureaux de NFOE. Photo : Stéphane Brügger