Esquisses, vol. 25, no 2, été 2014

Sur la place publique

Politique nationale de l'architecture

L’Ordre poursuit ses interventions pour promouvoir l’adoption d’une politique nationale de l’architecture (PNA). Début mars, nous avons interpellé les élus de l’Assemblée nationale à l’occasion d’une conférence de presse à Montréal, avant d’entamer une tournée en région. Elle nous a menés à Trois-Rivières, Gatineau, Drummondville et Joliette. En plus d’y rencontrer les maires et les architectes pour les sensibiliser, nous recevons un bel accueil de la part des médias, qui relaient volontiers notre initiative. La présidente Nathalie Dion a été invitée à s’exprimer sur les ondes de plusieurs stations de radio, ainsi que dans des journaux locaux.

La campagne électorale a aussi été l’occasion de demander aux quatre principaux partis de se prononcer sur l’intérêt d’une PNA pour le Québec et, plus généralement, sur leur intérêt pour un cadre bâti de qualité. Les réponses sont encourageantes.

Notre tournée se poursuivra cet automne.


Loi sur les architectes

Avec l’entrée en fonction d’une nouvelle ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, le dossier du projet de loi 49, qui modifie notamment la Loi sur les architectes et la Loi sur les ingénieurs, devrait reprendre son cours en 2014. On se souvient qu’au moment du déclenchement des élections du printemps, le projet de loi 49 était en révision à la suite de la commission parlementaire de novembre dernier. À ce sujet, l’Ordre a pris connaissance des mémoires déposés à la Commission des institutions, dont ceux de l’Ordre des ingénieurs du Québec et de l’Association des ingénieurs-conseils du Québec, qui méritent d’être révisés à l’égard de la question de l’enveloppe du bâtiment. Des discussions ont été entreprises avec les organisations en question afin d’amender leur mémoire respectif. L’Association des architectes en pratique privée du Québec participe à ces discussions.