Esquisses, vol. 27, no 1, printemps 2016

Remise du prix Thomas-Baillairgé

Monastère des Augustines, québec, ABCP. Photo : Monastère des Augustines

Le 11 février dernier, l’Ordre des architectes du Québec a décerné le prix Thomas-Baillairgé aux Augustines de Québec, notamment pour la rénovation et la mise en valeur du monastère des Augustines, inauguré sous sa nouvelle facture le 1er août 2015. Le prix a été remis à sœur Lise Tanguay, supérieure générale de la Fédération des monastères des Augustines de la Miséricorde de Jésus.

À travers ce prix, l’Ordre reconnaît que la congrégation lègue à la collectivité un patrimoine inestimable, qui témoigne d’un engagement de plus de 370 ans au sein de la communauté. Ce geste de mise en valeur est généreux, audacieux et visionnaire. Le résultat est d’ailleurs magnifique : moderne, épuré et poétique, tout en étant respectueux de l’histoire et du bâti existant.

La remise du prix a revêtu un caractère particulier puisqu’elle s’est tenue dans l’église du monastère, un lieu classé depuis 1961, où l’architecte Thomas Baillairgé a déployé son talent. Entre 1829 et 1839, en effet, il en a revu le décor intérieur et y a même réalisé des sculptures. Il a aussi modifié la façade de l’édifice pour lui donner son apparence actuelle.

Créé en 1983, le prix Thomas-Baillairgé de l’Ordre des architectes du Québec vise à souligner les efforts d’un individu ou d’un organisme public qui a participé à la promotion et à la conservation de la qualité du cadre de vie au Québec.

 

 

Aurèle Cardinal reçoit la médaille du Mérite

Aménagement des berges du Vieux-Port de Montréal, Cardinal Hardy. Photo : avec l’autorisation d’Aurèle Cardinal Architecte

Le 10 décembre, l’Ordre des architectes du Québec a décerné sa médaille du Mérite 2015 à l’architecte Aurèle Cardinal, afin de souligner la richesse de sa contribution au développement du cadre bâti québécois.

Patron pendant 28 ans du Groupe Cardinal Hardy, Aurèle Cardinal est reconnu pour son apport visionnaire à des projets qui ont modelé l’identité de Montréal, dont l’aménagement des berges du Vieux-Port, le réaménagement de la place d’Armes, l’église St. James et de nombreux projets de logements collectifs tels les Bassins du Nouveau Havre, le Quartier 54 et les résidences de l’École de technologie supérieure. Sa pratique multidisciplinaire s’est intéressée à toutes les échelles de la ville : celle de l’objet architectural, ainsi que celles du design urbain et du paysage. Il a de plus formé une génération de professionnels de l’aménagement, à la fois comme employeur et comme professeur à l’Institut d’urbanisme de l’Université de Montréal.

La médaille du Mérite, la plus haute distinction de l’Ordre, honore chaque année depuis 1951 un ou des membres qui, tout au long de leur carrière, se sont démarqués par leur engagement envers la profession et les valeurs qu’elle défend.

 

 

Cotisation annuelle et reçu fiscal

Votre facture de cotisation pour l’exercice 2016-2017 et votre reçu fiscal pour la cotisation précédente sont maintenant en ligne dans votre Espace membre.

La cotisation régulière 2016-2017 est de 983 $, avant taxes. Ce montant a été déterminé par les architectes lors de l’assemblée générale 2015. Il inclut la cotisation spéciale de 40 $ à Architectes de l’urgence et de la coopération (AUC), établie lors de l’assemblée 2014, et la contribution à l’Office des professions du Québec (OPQ).

La cotisation peut être payée en ligne par carte de crédit, par virement bancaire ou par chèque. La marche à suivre est indiquée sous votre facture.

La date limite pour vous acquitter de cette obligation est le 1er avril 2016. Un défaut de paiement entraîne la radiation.

 

 

Congrès 2016 : Cap sur le BIM

Le Building Information Modeling (BIM) – ou « modélisation des données du bâtiment » en français – s’impose de plus en plus chez les architectes. L’Ordre suit la tendance de près et entend offrir à ses membres les repères nécessaires pour apprivoiser ce processus de conception qui modifie considérablement la pratique.

Pour l’heure, l’OAQ participe à une table multisectorielle placée sous la houlette du Groupe de recherche en intégration et développement durable en environnement bâti et de la Chaire Pomerleau de l’École de technologie supérieure. Dans ce cadre, il a été consulté par la Société québécoise des infrastructures, qui souhaite réaliser des projets pilotes pour expérimenter le BIM.

Vous saurez tout sur ces initiatives dans le prochain numéro d’Esquisses, dont le dossier sera justement consacré au BIM. Cette lecture vous préparera à approfondir le sujet lors du congrès de l’OAQ, les 15 et 16 septembre prochain à Québec.

En effet, le comité d’orientation du congrès, composé d’architectes de la région de la capitale, a choisi le BIM comme thème cette année. Bien que certains aspects techniques pourront être évoqués, les activités traiteront surtout de l’implantation et des avantages de cette méthode, ainsi que de son impact sur la conception, en particulier sur le processus de conception intégré.

La publication du programme sera annoncée dans Élévation ce printemps.

 

Erratum

Deux erreurs nous ont été signalées dans le précédent numéro d’Esquisses (hiver 2015-2016).

Dans l’article « Les ambitions de la relève : La promesse de l’aube » (p. 59), le nom de l’étudiante interviewée est Ariane Côté-Bélisle et non Ariane Tanguay.

Dans le tableau de l’Ordre, p. 78, le nom d’André Brassard figure par erreur sous la rubrique « Radiation pour non-paiement de la cotisation professionnelle ». Le dossier de ce membre est bel et bien en règle.

Toutes nos excuses.