Esquisses, vol. 29, no 4, hiver 2018-2019

Références10 ouvrages essentiels en architecture

Quels ouvrages les architectes québécois devraient-ils absolument avoir à portée de main ? Ceux qui travaillent à l’OAQ ont mis en commun leurs livres fétiches pour constituer la liste de 10 incontournables.

Christine Lanthier

«L’architecture s’est faite sur des millénaires… On voit loin parce qu’on est montés sur les épaules de géants », se plaît à dire Louis Réjean Gagné, inspecteur principal à l’OAQ, paraphrasant une citation célèbre. L’été dernier, il a eu l’idée de faire appel à ses collègues du syndic et de l’inspection pour constituer la bibliothèque de base de la profession, soit les grands classiques couvrant tant l’histoire que la théorie de l’architecture. « Imaginez que vous perdez tout dans un incendie. Quels livres rachèteriez-vous en premier ? » a-t-il illustré.

La sélection s’est faite sur un mode mi-sérieux, mi-ludique. Cinq participants ont fait la liste des 10 ouvrages qu’ils considèrent comme essentiels. Guides, ouvrages de référence, magazines, infolettres, tout était admis, sauf les publications de l’Ordre, du Fonds des architectes, de l’Institut royal d’architecture du Canada et de l’Association des architectes en pratique privée du Québec. Les ouvrages qui figuraient dans plus d’une liste ont été automatiquement retenus; les autres ont fait l’objet d’un vote à la suite d’une discussion collégiale. 

Voici donc les 10 briques les mieux cotées et ce que nos architectes ont à en dire.

Conception

Architectural Graphic Standards

The American Institute of Architects,
Wiley, 12e édition, 2016, 1088 pages
Offert en ligne à graphicstandards.com

• Louis Réjean Gagné, inspecteur principal : « C’est le premier livre qu’on consulte en sortant de l’école. C’est une bible de détails de construction éprouvés, du moins en Amérique du Nord. Ils sont économiques, fiables, et les entrepreneurs peuvent les exécuter. Ça demeure prudent et consensuel. » 

• Sébastien Desparois, directeur de la pratique professionnelle : « C’est surtout pour les étudiants, quoique les architectes expérimentés peuvent aussi s’y référer. Ça permet de réapprendre les standards quand on change de type de projet. » 

Maude Hallé Saint-Cyr, inspectrice : « J’aime aussi l’équivalent français, Les éléments des projets de construction, par Ernst Neufert et Jean-Michel Hoyet (Éditions Le Moniteur). Parfois, ils se contredisent; c’est amusant de contre-vérifier. Même si l’ouvrage européen est plus éloigné de nous, il offre une autre réflexion dans un contexte d’habitat dense qui peut nous inspirer. »

Construction de maisons à ossature de bois – Canada

SCHL, 2013, 357 pages
Offert gratuitement en ligne

• Stéphanie Caron : «C'est un ouvrage de référence qui aide à comprendre comment réaliser de petits bâtiments résidentiels en bois. Ça aide à la conception quand on sort de l'école. C'est concret, c'est fait en fonction de notre climat et c'est gratuit !» 

La conception du détail en architecture

Edward Allen, Patrick Rand,
adapté par Danielle Dumais,
Modulo, 2e édition, 2011, 328 pages

• Maude Hallé Saint-Cyr : « Beaucoup de gens recommandent le Building Construction Illustrated de Ching, mais celui-ci est, selon moi, beaucoup plus intéressant sur certains aspects techniques. Adapté pour le Québec par une professeure du cégep du Vieux-Montréal, il est enseigné aux futurs technologues, mais pas aux étudiants en architecture. Plutôt que de se limiter à illustrer des détails de construction typiques, il présente des études de cas : on y décrit un problème, comment les concepteurs y ont réfléchi et comment ils ont procédé à la mise en œuvre de leur solution. On peut ainsi voir comment s’y prendre pour éviter les infiltrations d’eau ou une mauvaise ventilation, par exemple. Ça aide aussi à comprendre les défauts des bâtiments existants. Ça concerne surtout le petit bâtiment et ce n’est pas très innovant, mais il y a des exercices et des références très pratiques à la fin. »

 

 

Manual of Section

Paul Lewis, Marc Tsurumaki et David J. Lewis,
Princeton Architectural Press, 2016, 208 pages

• Maude Hallé Saint-Cyr : « Ce livre est consacré au dessin en coupe et aux défis de conception qu’il représente. On y trouve entre autres plusieurs coupes de bâtiments célèbres, comme le musée Guggenheim à New York ou l’opéra métropolitain de Taichung à Taïwan. La coupe est un type de dessins moins courant en architecture (on voit surtout des plans, des élévations, des vues en 3D). Pourtant, c’est ce qui illustre la relation entre les espaces. Lors d’une présentation devant un client, ça peut être déterminant pour susciter l’adhésion. »

Guide technique et pratique de la construction 

Jean-François Perrault, Modulo,
3e édition, 2016, 480 pages
Adaptation québécoise de Building Construction Illustrated, Francis D. K. Ching, Wiley, 5e édition, 2014, 480 pages 

Louis Réjean Gagné : « C’est comme Architectural Graphic Standards, mais en plus moderne et plus dynamique, car il y a des axonométries. En plus, c’est dessiné à la main – les architectes aiment ça. Voir le détail en 3D aide à penser. » 

Stéphanie Caron, syndique adjointe : « Ça renferme les bases qu’il faut maîtriser pour bien concevoir. »

 

 

Histoire de l'architecture

 

Espace, temps, architecture 

Siegfried Giedion, Denoël,
2004, 534 pages

• Louis Réjean Gagné : « Ce livre se lit comme un roman. Il raconte l’histoire du bâtiment depuis que l’humanité est sortie de la caverne. Pour savoir où on va, il faut savoir d’où on vient... »

 

 

 

Encyclopédie de la maison québécoise : 3 siècles d’habitations

Michel Lessard et Huguette Marquis, Éditions de l’Homme, 1972, 727 pages

• Louis Réjean Gagné : « Ça montre comment la maison française a été adaptée au Québec, des années 1600 à 1850 environ, en raison non seulement du climat, mais aussi des aspects culturels. Ça montre d’où on vient. »

 

The Old Architecture of Quebec : A study of the buildings erected in New France from the earliest explorers to the middle of the nineteenth century

Ramsay Traquair, The MacMillan Company of Canada Limited, 1947, 362 pages. 
Version numérisée accessible sur le site de la bibliothèque de l’Université McGill

• Pierre d’Anjou, inspecteur : « Pour quiconque cherche un livre de référence sur l’architecture traditionnelle de la Nouvelle-France, The Old architecture of Quebec constitue une ressource exceptionnelle comprenant une quantité impressionnante de photographies et d’illustrations, dont des gravures et des peintures anciennes, ainsi que de dessins, notamment des plans d’édifices et des détails exhaustifs d’ornementation architecturale intérieure. Tout architecte soucieux de s’inspirer de détails véridiques y trouvera son compte. »

Pratique professionnelle

Art’s Principles: 50 Years of Hard-Learned Lessons in Building a World-Class Professional Services Firm

Arthur Gensler, Wilson Lafferty, 2015, 318 pages

• Sébastien Desparois : « L’auteur, Art Gensler, est le fondateur de la plus grosse firme d’aménagement du monde. Son livre est comme un mentor de poche qui prodigue des conseils sur la base de 50 ans d’expérience. Il traite de relations client, de facturation, d’éthique, de l’art de bâtir son créneau et de faire des compromis. Même l’équilibre travail-famille est abordé. En gros, c’est une sorte de guide du travailleur autonome pour architectes. J’en aurais eu grandement besoin quand je suis sorti de l’école... »

Estimation

2018 Building Construction Costs Book with RSMeans data

Gordian, 76e édition, 2017, 946 pages

• Louis Réjean Gagné : « Ça explique comment faire des estimations, que ce soit pour le coût unitaire des matériaux ou de la main-d’œuvre. C’est mis à jour annuellement et ça tient compte des disparités régionales pour toute l’Amérique du Nord, en plus d’offrir une conversion en dollars canadiens. »

 Sébastien Desparois : « Les architectes doivent bien contrôler les coûts, car cet aspect représente une source de mécontentement des clients. Souvent, on s’aperçoit trop tard que le coût d’un projet va excéder le budget prévu. On évite bien des malentendus quand on prend la peine de valider les hypothèses dès le départ. Les architectes connaissent cet ouvrage, ils l’ont vu lors de l’examen. Ils doivent avoir le réflexe de le consulter au bon moment. »