Esquisses, vol. 27, no 3, automne 2016

Actualité de l'OAQ

Visite de l'Office des professions du Québec

Aménagement intérieur du siège social de l'OAQ, Montréal, Intégral Jean Beaudoin. Photo: David Boyer

Le 8 juillet dernier, le CA a accueilli Jean Paul Dutrisac et Christiane Gagnon, respectivement président et vice-présidente de l’Office des professions du Québec (OPQ). Cette visite s’inscrivait dans une tournée des ordres professionnels québécois découlant du plan stratégique de l’OPQ.

Le principal objectif était de transmettre les résultats de la vérification de la conformité du rapport annuel de l’OAQ au Règlement sur le rapport annuel d’un ordre professionnel. La vérification a porté sur les données de l’exercice 2014-2015 et des cinq années précédentes. Le président de l’Office a souligné entre autres la grande qualité et la transparence de l’information communiquée.

L’OPQ a par ailleurs encouragé l’Ordre a améliorer ses mécanismes de contrôle comme l’inspection professionnelle et les activités du bureau du syndic. Il a accueilli favorablement la décision d’ajouter un syndic adjoint aux effectifs de l’Ordre d’ici la fin de l’année. Les travaux de modernisation de la gouvernance, en cours depuis un peu plus d’un an, ont également fait l’objet de commentaires positifs.

L’OAQ a pris note de plusieurs observations, entre autres le besoin d’activer le comité de la formation des architectes ainsi que la nécessité de soumettre les candidats à l’exercice de la profession et les membres à une formation obligatoire sur l’éthique.

L’Office a par ailleurs reçu l’hypothèse de délégation d’activités professionnelles aux membres de l’Ordre des technologues professionnels, que l’OAQ a élaborée au printemps dernier (voir Esquisses, été 2016). Ce dossier cheminera en parallèle avec le projet de loi sur les architectes, qui devrait être déposé à l’automne.

 

 

Présentation du nouveau CA

Le 8 juillet 2016, le conseil d’administration (CA) a tenu sa dernière réunion avant la période estivale. Il a profité de l’occasion pour remercier ses quatre membres sortants, Stéphanie Augy, Hélène Beaudry, Pierre Émond et Bernard McNamara, dont les mandats arriveront à échéance à l’assemblée générale annuelle de septembre. Leur apport précieux au fil des années a été salué par tous.

À compter du 14 septembre 2016, la composition du CA sera la suivante :

Présidente
Nathalie Dion

Administrateurs élus

Denis Baril
Jean Beaudoin
Valérie Daoust
Carolyne Fontaine
Claude Frégeau
Daniel Gilbert
Julien Gouin-Charbonneau
Louis Leduc
Guillaume Lévesque
Patrick Littée
Rémi Morency
Normand Pratte
Maude Thériault

Administrateurs nommés

Louise Champoux-Paillé
Francine Cléroux
Guy Simard

 

 

Gouvernance

Sur recommandation du comité de gouvernance et conformément à sa nouvelle politique, le CA a adopté un nouvel organigramme des comités qui répond de façon optimale à la mission de l’Ordre. Les membres pourront le consulter sur le site Web à compter de l’automne 2016.

Dans la même lignée, le CA a adopté la charte du comité d’inspection professionnelle et celle du nouveau comité sur le contrôle de l’exercice de la profession. Ce dernier reprendra certaines des responsabilités du comité exécutif, qui sera aboli dans l’exercice courant.

Enfin, le CA a adopté la politique d’achat récemment élaborée ainsi que le nouveau Règlement sur les assemblées générales et le siège de l’Ordre.

Au cours des prochains mois, le Règlement sur les élections sera actualisé pour permettre au CA de faire passer sa composition de 17 à 12 membres.

 

Radiations

En vertu du Règlement sur la formation continue obligatoire des architectes, le CA a convenu de radier les membres qui n’ont pas complété 40 heures de formation continue à la fin du cycle 2014-2016, qui se terminait le 30 juin 2016. La résolution prendra effet le 17 septembre 2016. Les membres en défaut ont jusqu’à cette date pour s’acquitter de leurs obligations.

 

Abolition du programme d’assurance collective

Le CA a résolu de mettre fin au programme d’assurance collective des membres de l’OAQ à compter du 1er novembre 2016. 

Ce programme a fait l’objet de nombreuses critiques au fil des ans. Un taux d’insatisfaction avoisinant les 60 % avait même été enregistré à la suite d’un sondage mené auprès des assurés en 2012. Cette situation n’est pas surprenante considérant que le programme de l’Ordre n’est pas subventionné, comme le sont généralement les programmes offerts par les employeurs, qui assument souvent 50 % de la prime de l’assuré.

Malgré les améliorations apportées au régime ces dernières années, les plaintes ont continué. Le CA a réexaminé l’ensemble du dossier et a constaté qu’il était peu avantageux de continuer à offrir un tel programme, d’autant plus que celui-ci n’est aucunement lié au mandat de l’Ordre.

Avec cette décision, non sans importance, l’OAQ emboîte le pas à l’Ordre des ingénieurs du Québec, qui a récemment aboli le programme d’assurance collective de ses membres pour des raisons similaires. 

L’Ordre transmettra un avis à l’assureur et à la Régie de l’assurance maladie du Québec dans les délais prévus par la loi, tandis que les membres assurés recevront toute l’information nécessaire dans les meilleurs délais.

 

Référentiel de compétences

Un nouvel outil essentiel à l’Ordre

À l’instar de nombreux ordres professionnels, l’OAQ se dotera prochainement d’un référentiel de compétences lié à la profession d’architecte. L’objectif de cette initiative est  de mettre à la disposition de l’Ordre, de ses membres et du public un document officiel présentant la profession de façon rigoureuse, réaliste et complète.

Le référentiel soutiendra l’Ordre dans la réalisation de sa mission de protection du public et constituera la pierre angulaire de ses activités. Ainsi, il aidera à cerner les besoins de formation des membres, offrira un cadre pour l’évaluation de la compétence professionnelle lors de l’inspection, et permettra d’harmoniser l’ensemble des services aux membres (admission, formation continue, inspection et aide à la pratique).

Ce nouvel outil sera aussi utile aux architectes lors de l’autoévaluation de leurs compétences et de la planification de leur développement professionnel. Enfin, il servira à présenter la profession au public.

L’Ordre a retenu les services de la firme Éduconseil pour l’accompagner dans cette démarche. Cette firme a déjà réalisé une dizaine de référentiels qui ont fait leurs preuves auprès d’autres ordres professionnels, de leurs membres et du public. Les travaux s’effectueront essentiellement à l’automne 2016 et à l’hiver 2017, sous la supervision d’un comité directeur qui assurera la cohérence et la qualité du produit. Durant cette période,  les consultants rencontreront de nombreux architectes dans leur milieu de travail. Le lancement du référentiel et son utilisation dans le cadre de l’inspection professionnelle sont prévus pour l’exercice 2017-2018.

 

Erratums

Des erreurs nous ont été signalées dans deux textes du numéro d’Esquisses de l’été 2016 :

• Contrairement à ce qui figure dans l’article sur la Fondation Louis Vuitton (p. 38), François Amara, de Syntetic XD, n’a pas participé à ce projet, qui était terminé au moment où il s’est joint à l’entreprise. Par ailleurs, c’est Gehry Technology,  et non Syntetic XD, qui a adapté le logiciel de conception 3D CATIA pour en faire Digital Project.

• Dans les légendes des illustrations de la Place Bell (p. 40), le texte d’origine indiquait que l’architecture avait été réalisée par Lemay, alors qu’elle l’a été par un consortium formé de Lemay et de Cannon Design.

Les corrections ont été effectuées dans les versions en ligne (PDF et HTML) du numéro concerné.