Dans les années d’après-guerre, l’essor économique coïncidant avec un renouveau esthétique permet de croire que tout est possible grâce au béton. Sauf que son usage immodéré transforme le paysage à un point tel que, dès la fin des années 1960, l’imaginaire populaire l'associe à la destruction des espaces verts et d’un certain patrimoine.

Aujourd’hui, toutefois, le béton tend à se faire pardonner ses dérives et ses excès, comme le montre ce dossier d’Esquisses. La recherche des 30 dernières années a permis de le rendre à la fois plus résistant et – il était temps – moins polluant. Et quand les concepteurs font preuve d’audace et de créativité, les nouvelles techniques permettent de le rendre tantôt ludique, tantôt élégant, voire aérien. Ça change de la grisaille.

 

Articles du dossier

Capsules temporelles

 

Le béton en chiffres et en illustrations

 

Dégradation prématurée - Les années folles
De fissurations disgracieuses en effondrements dramatiques, le béton qui a façonné le Québec moderne inquiète le public depuis quelques années. Faut-il blâmer le matériau ou l’ignorance des bâtisseurs?

 

La puissance du lobby - Lutte d’influence
On entend régulièrement dire que le lobby du béton est puissant au Québec. Est-ce vrai et de qui parle-t-on au juste?

 

Développement durable - Recettes minceur
Le béton traîne une réputation de matériau « sale », mais il se prépare un avenir écologique, assurent ses défenseurs. Qu’en est-il?

 

Poudre de verre - Changement de propriétés
Le projet de la place publique du Musée des beaux arts de Montréal résume bien les enjeux liés à l’emploi du béton en architecture : esthétisme, durabilité et collaboration multidisciplinaire.

 

Valeur esthétique - Pour le meilleur et pour le pire
Mal-aimé, le béton? Pour bien des Québécois, ce matériau évoque d’abord et avant tout les échangeurs délabrés ou le Parc olympique, toujours à la recherche d’une vocation. Mais il a aussi fait la gloire des Niemeyer, Ando et autres Le Corbusier de ce monde. Alors, beau ou laid?

 

Innovation - Beauté plastique
Le béton s’est transformé au cours des 20 dernières années. Le matériau offre aujourd’hui d’infinies possibilités de faire oublier les adjectifs « triste » et « brut » qui lui collent à la peau.

 

Réhabilitation - Second début
La transformation de l'économie libère de vieux bâtiments en béton de leurs anciennes fonctions. Il reste maintenant à les réhabiliter.

 

Glossaire du béton

 

Arromanches - Port à emporter
Juin 2014 : la Normandie célèbre en grande pompe les vétérans de la Seconde Guerre mondiale. Un héros improbable demeure dans l’ombre : le béton. En effet, on raconte que sans cette composante des ports préfabriqués, aucun chef d’armée n’aurait débarqué sur les côtes normandes un certain 6 juin 1944.