Avec la publication de la Charte du bois et l’autorisation de construire des bâtiments en bois de cinq et de six étages, entre autres mesures, le gouvernement québécois veut stimuler l’utilisation de ce matériau dans la construction. Ça tombe bien : terre de forêts et pépinière de talents en génie forestier, le Québec a tout ce qu’il faut pour se tailler une réputation de choix en la matière. D’autant que le bois peut être l’un des matériaux les plus écolo qui soit, un avantage indéniable dans une optique de lutte aux changements climatiques. Ici et là dans le monde, on voit d’ailleurs s’élever des bâtiments en bois de plus en plus haut. Les architectes québécois suivront-ils la mouvance?

 

Articles du dossier

Matériau 2.0 - De la pitoune au génie
Dopé par les progrès scientifiques, le bois offre désormais toutes les solutions techniques pour bâtir des immeubles de moyenne hauteur sûrs, performants et écologiques. Sommes-nous prêts pour les gratte-ciel ?

 

Ailleurs - Le temps des faîtes
Des bâtiments en bois lamellé-croisé de 8 à 10 étages poussent un peu partout sur la planète, mais ce n’est qu’une question de temps avant que de plus hauts spécimens ne se pointent. Tour d’horizon.

 

La Charte du bois - Matière de prédilection
Présentée en avril dernier, la Charte du bois prône le recours à ce matériau dans la construction. Le point sur ses conséquences pour les architectes.

 

Martine Ouellet aux architectes - «Impliquez-vous !»
La promotion de l’utilisation du bois en construction, une promesse électorale du Parti québécois, s’incarne maintenant dans une Charte du bois. La ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, explique comment la démarche placera ce matériau à égalité avec l’acier et le béton.

 

Formation - Coté cours
La Charte du bois du Québec prévoit un plan de formation à l’intention des architectes et des ingénieurs. Comment s’articulera-t-il concrètement ? 

 

Entrevue avec Michael Green - Tours de force
Selon Michael Green, jeune architecte de la Colombie-Britannique, les propriétés du bois d’ingénierie sont telles que nous sommes prêts à construire des gratte-ciel en bois aussi solides et sûrs que ceux en béton et en acier. Ce qui serait d’ailleurs souhaitable pour la planète, affirme-t-il. Entretien avec un architecte militant.