Un peu partout au Québec et ailleurs sur la planète, la parole citoyenne s’organise. Groupes et individus souhaitent avoir leur mot à dire dans l’aménagement de leur ville, de leur quartier ou de leur immeuble. Cette évolution modifie forcément la pratique de l’architecture, car l’expert de la conception doit écouter l’expert de l’usage. Les pessimistes craignent le pire, s’imaginant entourés de quidams qui tenteront de tenir le crayon à leur place. Les optimistes pensent plutôt que des projets qui répondent davantage aux besoins des usagers seront à coup sûr plus appréciés.

Et si c’était l’occasion rêvée d’un rapprochement entre les architectes et la population ?

 

Article du dossier

Urbanisme participatif - Avantage numérique
Avec le Web, les réseaux sociaux et la mobilité, l’usager peut concrètement prendre sa place dans l’aménagement de son milieu. Place à l’urbanisme participatif !

 

Initiatives technos qui donnent la parole aux citoyens

 

Consultation au Québec - Déficit public
Le Québec a longtemps été une référence en matière de consultation publique. Mais le modèle d’avant-garde ne s’est pas répandu à l’ensemble des projets d’aménagement.

 

Quelques clés pour consulter - Tact et tactiques
Tout un art, la consultation publique ! Voici quelques principes que l’architecte doit garder en tête lors de l’accompagnement du client dans cette démarche.

 

L’exemple des Halles à Paris - Cibles mouvantes
Pour réussir une démarche de participation citoyenne, deux éléments sont essentiels: commencer en amont et bien cibler son public. Le vaste et complexe projet de réaménagement du quartier des Halles, à Paris, illustre à lui seul comment on peut passer à côté...

 

Architecte vs usager - Distribution des rôles
Qui est le plus à même de définir l’usage d’un projet architectural : son concepteur ou son utilisateur ? Dans un subtil jeu d’équilibre pour faire prévaloir l’intérêt général, chacun cherche sa place... 

 

Le syndrome «Pas dans ma cour » - L’enfer chez les autres
Passage obligé de tout projet d’envergure, le phénomène « Pas dans ma cour » semble être à l’origine de bien des maux de tête pour les concepteurs. Mais qu’en est-il précisément ?

 

Imaginons Bellechasse - Marchands de rêve
Le projet Imaginons Bellechasse vise à doter Montréal d’un modèle d’aménagement rarissime en Amérique du Nord : une véritable structure de participation citoyenne.

 

Financement participatif - Société par actions
Populaire dans plusieurs domaines artistiques, le financement participatif a-t-il sa place en architecture ? Bien des initiatives sont lancées un peu partout sur la planète, mais peu d’architectes québécois y voient une possibilité de financement crédible.

 

Architecte à l’écoute - Prendre la commande
Ouverture d’esprit, sens de la conciliation, écoute : loin d’être négligeable, la dimension psychologique de l’intervention de l’architecte nécessite le développement de quelques indispensables aptitudes.