Esquisses, vol. 28, no 3, automne 2017

Brèves

Danemark - Un silo de sauvé

Silo à grains transformé en immeuble résidentiel, Copenhague, COBE
Photo: Rasmus Hjortshøj

Alors qu’à Montréal, on cherche toujours une vocation pour le fameux silo no 5, à Copenhague, on vient d’inaugurer The Silo dans le quartier Nordhavn, situé dans une ancienne zone portuaire (voir Esquisses, été 2015). Le bâtiment, qui servait autrefois à entreposer le grain, a été converti en un immeuble multifonctionnel comprenant 38 logements, un restaurant sur le toit et des espaces publics polyvalents au rez-de-chaussée.

La firme d’architectes COBE, qui signe le projet, a tenu à respecter le plus possible les caractéristiques d’origine du bâtiment.

Si le béton a été laissé à l’état brut à l’intérieur, il a été recouvert d’acier galvanisé à l’extérieur afin de prolonger sa durée de vie. « Revitaliser notre patrimoine industriel permet de découvrir de nouvelles possibilités, affirme dans un communiqué le fondateur et directeur créatif de COBE, Dan Stubbergaard. Ce faisant, nous transformons en trésor ce que plusieurs considèrent comme un déchet industriel. »


 

 

Japon - Déménager avec son logement

Pod Vending Machine Skycraper, Haseef Rafiei. Image : Haseef Rafiei

La construction durable doit être adaptable. Ce principe prend tout son sens dans un concept de tour d’habitation imaginé pour la ville de Tokyo par Haseef Rafiei, étudiant à l’École d’architecture de Manchester. Pour réduire la consommation de matériaux dans l’industrie de la construction, il a élaboré un système s’inspirant des machines distributrices afin de produire des logements sur demande. Générées grâce à l’impression 3D, ces habitations sont conçues pour être insérées et retirées à volonté d’une structure en forme de grille. Cela permet aux ménages dont les besoins évoluent d’ajouter des modules à leur logement, de le changer d’emplacement dans la grille, voire de déménager dans une autre grille. Le concept a valu à son auteur une mention d’honneur au concours d’idées international eVolo, en avril dernier. 


 

 

Iran - Plus qu’un pont

Pont Tabiat, Téhéran, Leila Araghian
Photo: Hadi Karimi

Dans un récent dossier sur l’Iran, le Courrier international relate l’incroyable histoire du pont Tabiat, à Téhéran. Son architecte, Leila Araghian, a obtenu le contrat pour sa conception en 2009, alors qu’elle n’avait que 26 ans, à l’issue d’un concours organisé par la mairie. L’audace dont elle a fait preuve est remarquable. Pour relier deux grands parcs de la ville en enjambant une autoroute, elle a imaginé ce lien piétonnier non pas comme un lieu de passage, mais comme une destination en soi.

La structure, inaugurée en 2014, comporte trois niveaux et de multiples parcours sinueux, le long de ses 270 m.

On y trouve entre autres des cafés, des bancs publics et de spectaculaires points de vue. C’est aujourd’hui un populaire lieu de rencontre qui fait figure d’icône pour la ville de Téhéran.