L'OAQ sur la place publique

Objet TypoScript introuvable (lib.image_top)

Consultations publiques — Regard critique sur deux grands projets

Projet Royalmount, Mont-Royal
Image : Carbonleo

Au cours des derniers mois, l’OAQ a participé à des consultations publiques portant sur des projets immobiliers d’envergure, soit Le Phare, à Québec et Royalmount, sur l’île de Montréal. Dans les deux cas, l’Ordre a salué le bien-fondé de certaines mesures durables, mais a émis plusieurs réserves quant à l’intégration dans le milieu environnant et aux processus de consultation.

par Hélène Lefranc et Christine Lanthier

«Bien que l’on constate de bonnes intentions dans le projet Le Phare – saluons notamment l’intégration de transport collectif ou la mixité des fonctions –, l’OAQ déplore que la Ville de Québec ignore le programme particulier d’urbanisme (PPU) du plateau centre de Sainte-Foy adopté en 2012 à la suite d’un processus de consultation sérieux et exemplaire.»

Ainsi commence la lettre lue le 21 novembre dernier par un représentant de l’OAQ, Pierre d’Anjou, lors de la consultation sur les modifications régle­mentaires nécessaires à la réalisation du Phare.

Selon l’OAQ, l’érection d’une tour de 65 étages – ce qui équivaut à plus du double de la hauteur maximale actuellement autorisée – s’éloigne de l’esprit du PPU et soulève des doutes quant à l’intégration harmonieuse de l’ensemble immobilier dans son milieu. S’appuyant sur sa mission de protection du public, l’OAQ a rappelé les grands principes d’un environnement bâti de qualité tels que la densité conviviale, la mixité fonctionnelle et sociale, la lutte à l’auto solo, la végétalisation, le design actif et l’accessibilité universelle.

Après avoir reçu le rapport de consultation le 30 novembre, la Ville de Québec a malgré tout adopté, le 17 décembre, le règlement permettant la réalisation du projet.

Royalmount

Dans le même esprit, l’OAQ a présenté, le 11 janvier dernier, lors d’une séance de consultation de la Ville de Montréal, ses positions sur le projet Royalmount, prévu dans la municipalité de Mont-Royal.

L’Ordre a souligné quelques aspects positifs du projet, notamment sa situation à l’intérieur du périmètre urbanisé et le souci des promoteurs de mettre de l’avant les transports en commun et actifs. Le mémoire exprime toutefois plusieurs réserves: l’absence de concertation en amont, le manque de réflexion globale sur l’ensemble du secteur, la trop grande place accordée à l’automobile et le risque de dévitalisation du centre-ville de Montréal ainsi que des pôles et centres commerciaux de quartier.

 

Rencontres

Station de métro Vendôme, Montréal, Desnoyers, Mercure, Leziy, Gagnon et Sheppard; Jean A. Gélinas
Photo : Protoplasma K

Ministère de l’Éducation

La présidente de l’OAQ, Nathalie Dion, et le directeur général, Jean-Pierre Dumont, ont été invités, le 15 novembre dernier, à discuter de concours d’architecture pour les écoles avec le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge. Les échanges ont été prometteurs, et le ministre a indiqué son intention de poursuivre ses consul­tations et sa réflexion. À suivre!

Société de transport de Montréal

Le 23 novembre, Nathalie Dion et Véronique Bourbeau, directrice des communications, ont rencontré des responsables de la Société de transport de Montréal (STM). L’architecture des futures stations de métro de la ligne bleue était notamment à l’ordre du jour. L’OAQ a exprimé son souhait que la STM mette en place un processus favorisant la qualité architecturale et l’enrichissement du patrimoine, comme elle l’a fait par le passé en confiant la conception de chaque station à un architecte différent.

Fonds immobilier de solidarité FTQ

Le 4 décembre, la présidente de l’OAQ a rencontré un dirigeant du Fonds immobilier de solidarité FTQ pour lui présenter les orientations du Livre blanc pour une politique québécoise de l’architecture. Le Fonds immobilier a exprimé son intérêt pour cette démarche qui s’inscrit dans ses stratégies de développement. Le Fonds immobilier investit, en partenariat avec des promoteurs, dans toutes les catégories d’actifs. Il investit également dans la construction de projets d’infrastructure immobilière à vocation socioéconomique tels que des écoles publiques, des centres sportifs et culturels et des bibliothèques. Ces projets sont réalisés en partenariat avec des promoteurs et en collaboration avec le gouvernement, les municipalités et les commissions scolaires. 

Société québécoise des infrastructures

Le 29 octobre, l’OAQ et l’Association des architectes en pratique privée du Québec (AAPPQ) se sont entretenus avec la Société québécoise des infrastructures (SQI) au sujet des appels d’offres multidisciplinaires. La discussion était centrée sur les enjeux déontologiques que posent les ententes architecte-ingénieur.

Conseil du trésor

Le 6 décembre, Nathalie Dion et Jean-Pierre Dumont ont rencontré des représentants du Conseil du trésor, dans le prolongement de leur intervention, en octobre, au Forum d’échanges sur les contrats publics dans le domaine de la construction. Cette fois, la discussion a porté sur certains aspects réglementaires du processus de concours.

 

Évènements

Conseil du bâtiment durable du Canada

Le 7 novembre, Nathalie Dion a prononcé un discours liminaire au colloque Architecture durable: objectif 2030 – vers des bâtiments à faibles émissions carbone, organisé par le Conseil du bâtiment durable du Canada. Elle a invité une nouvelle fois les architectes à respecter l’engagement proposé par le Défi 2030 afin que toutes leurs réalisations soient carboneutres dans 12 ans. Voir notre compte rendu de cet événement.

Protection des terres agricoles

Le 9 novembre, Nathalie Dion participait à un webinaire qui marquait le 40e anniversaire de la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles, organisé par l’Union des producteurs agricoles (UPA). Les panélistes ont dressé un bilan de l’évolution de la loi et soulevé les défis actuels relativement à la sauvegarde des terres nourricières (voir autre texte « La zone agricole sous pression »). Nathalie Dion a rappelé que l’OAQ souhaitait être un allié du milieu agricole à cet égard. Soulignons qu’en 2015, l’Ordre a contribué, avec l’UPA et d’autres partenaires, à la fondation de l’alliance ARIANE, qui milite activement pour que le Québec se dote d’une politique de l’aménagement du territoire.

Architecture sans frontières Québec

Le 4 décembre, la présidente de l’OAQ a prononcé une allocution lors de la soirée-bénéfice d’Architecture sans frontières Québec (ASFQ). Elle a rappelé que l’Ordre lançait en collaboration avec ASFQ le prix engagement social, qui sera remis à un architecte pour sa sensibilité au bien-être de la collectivité ou pour sa contribution à l’amélioration des milieux de vie de populations vulnérables.

À propos d’engagement, la présidente a aussi invité ses consœurs et confrères à se présenter aux prochaines élections de l’Ordre afin d’occuper un poste d’administrateur ou même la présidence. Nathalie Dion termine cette année son dernier mandat.

Commission scolaire de Montréal

Le 10 décembre, en présence de Nathalie Dion, la Commission scolaire de Montréal (CSDM) a annoncé la tenue de son tout premier concours d’architecture. Le projet portera sur l’agrandissement de l’école secondaire Sophie-Barat, un édifice patrimonial du quartier Ahuntsic. Au cours des dernières années, l’OAQ a eu quelques échanges avec la CSDM sur la possibilité d’organiser des concours d’architecture pour les nouvelles écoles.

Cocktail des collaborateurs

C’est dans le nouveau centre de création des 7 Doigts de la main, boulevard Saint-Laurent à Montréal, que l’OAQ a tenu, le 13 décembre, son traditionnel cocktail des partenaires. Rappelons que ce bâtiment, récemment reconverti, a fait l’objet d’un concours d’architecture remporté par les firmes Lupien + Matteau et L’Architecte Jacques Plante. Les invités ont pu visiter les lieux en compagnie des concepteurs.

 

Suivis

École secondaire Sophie-Barat, Montréal, David Jerome Spence
Photo : Parcours riverain – Ville de Montréal

Réglementation sur le bâtiment durable

Le 17 décembre dernier, la Ville de Montréal a rendu publique la réponse aux 46 recommandations formulées par sa Commission sur l’eau, l’environnement, le développement durable et les grands parcs, à la suite de la consultation publique portant sur l’aménagement des bâtiments dans une perspective de développement durable. Le document rappelle que la Ville poursuit ses travaux pour resserrer l’ensemble de ses règlements et politiques en matière de développement durable.

L’OAQ avait participé à cette consultation à l’automne 2016 en présentant un mémoire intitulé Pour des bâtiments à la hauteur des ambitions montréalaises, document qui a été cité dans les recommandations de la Commission.

Alliance ARIANE

Plaidoyer pour une politique nationale d’aménagement du territoire est le titre d’une lettre ouverte parue le 20 décembre dans Le Devoir. Le comité directeur de l’alliance ARIANE, auquel participe l’OAQ, y appelle le gouvernement Legault à convoquer dans les prochains mois un sommet de l’aménagement du territoire réunissant la société civile et le monde municipal. Il s’agit, une fois qu’un diagnostic aura été posé, de définir les priorités et de se doter collectivement d’une vision pour le territoire.

Dans le contexte des rencontres entre l’alliance et l’ensemble des partis politiques au sujet d’une future politique d’aménagement du territoire, l’OAQ a participé à une discussion avec la députée libérale Marie Montpetit, porte-parole de l’opposition officielle en matière d’environnement, de lutte contre les changements climatiques et d’agriculture.

Lab-École

Depuis l’automne dernier, Nathalie Dion ne siège plus au conseil d’administration du Lab-École, qui vise à concevoir l’école de demain et à favoriser la réussite éducative. Elle y était administratrice, à titre personnel, depuis les débuts de l’organisme.

Agenda montréalais

Dans la foulée des travaux entourant l’Agenda montréalais pour la qualité en design et en architecture, le Bureau du design de Montréal a organisé, le 22 novembre, une conférence publique intitulée Les temps de la qualité. Des experts en aménagement venus de Paris, de Bruxelles, de Genève et d’Edmonton y ont présenté les stratégies mises de l’avant par leurs administrations publiques respectives afin de favoriser la qualité architecturale dans la commande publique. La présidente et l’équipe des communications de l’OAQ y ont assisté dans une salle comble, signe du grand intérêt que suscite la démarche de la Ville, elle-même inspirée par le projet de politique québécoise de l’architecture porté par l’Ordre.