Van Horne    

Prix du public 2019

Nos clients voulaient transformer et agrandir un édifice de deux étages sur l’avenue Van Horne à Outremont, Montréal, pour y intégrer un commerce au rez-de-chaussée, un logement à l’étage et pour ajouter un 3ème étage afin d’y aménager leur unité d’habitation. Du bâtiment existant, seule la structure de béton du rez-de-chaussée a été conservée. Jeu de volumes Le projet se présente comme un jeu de volumes imbriqués. À l’arrière, du côté de la ruelle plus paisible, le jeu d’avancés et de retraits des volumes permet d’aménager une terrasse extérieure privée pour chaque unité d’habitation. Un toit vert est aménagé sur le volume du garage. Chaque toit a un usage. Ce jeu de volumes est également perçu et vécu de l’intérieur. Dans l’unité du 3ème étage, la cuisine se trouve dans un espace en hauteur s’ouvrant vers l’arrière grâce à une grande verrière qui donne sur la terrasse extérieure. De là, on a une belle vue en axe avec la ruelle. L’espace du salon est lui aussi distinct du bloc chambre grâce à un grand puits de lumière qui perce la toiture et crée ainsi une fracture entre ces deux espaces. La résille L’élément principal de la façade sur rue est une résille ajourée, superposée à la façade. Elle est composée de panneaux d’aluminium perforés et peints blanc. Cette résille blanche, à l'image d'une dentelle, couvre le volume des étages d’habitation. La résille participe aussi au jeu de plans qui vient animer la façade. Vue de l’intérieur, cette résille agit comme un claustra et fragmente la vue du grand immeuble de 6 étages en face, tout en préservant l’intimité des occupants. Le soir, lorsque les lumières sont allumées à l’intérieur, la résille s’illumine telle une lanterne.

Paul Bernier Architecte