La Grande Percée    

Prix du public 2019

Situé dans le cadre maritime exceptionnel du Nouveau-Brunswick, la résidence Leblanc est une ode à la beauté du paysage environnant. Soulignant la ligne de force dessinée par l’horizon, le projet prend la forme d’un grand geste élancé qui évoque la légèreté des constructions sur pilotis en bord de mer. Afin de maximiser la fenestration tout en offrant une intimité aux occupants, les espaces intérieurs ont été répartis dans deux pavillons. Le premier, plus cloisonné et opaque, héberge plusieurs chambres. C’est également par ce dernier que l’entrée se fait, intime et protectrice, tout en offrant une percée visuelle saisissante traversant le bâtiment et propulsant le regard vers la mer. Le second pavillon, généreusement fenestré, contient les espaces de vie et invite à la contemplation. L’interstice produit par l’assemblage parallèle des deux pavillons génère des microclimats qualitatifs. La connexion entre les espaces intimes et les espaces de vie est assurée par des passerelles intérieures et extérieures. D’ailleurs, une terrasse privée de même qu’un jardin intérieur y sont également situés, à l’abri du vent et des regards. Une grande toiture, fine et délicatement déposée sur la structure élancée de la construction, donne à l’ensemble de la composition une impression de légèreté. Un retrait entre la toiture et les murs amplifie par ailleurs l’effet de flottement. La toiture permet également de protéger la terrasse des intempéries et d’accéder à une pièce moustiquaire dotée d’un foyer rendant l’espace utilisable à l’année. Un large emmarchement assure pour sa part une descente douce vers la grève. Bien adapté aux conditions maritimes, les matériaux participent également à intégrer harmonieusement la composition au paysage paisible et serein du Nouveau-Brunswick.

Atelier Pierre Thibault