Manège militaire Voltigeurs de Québec    

Mise en valeur du patrimoine 2019

Avant l'incendie de 2008, le Manège militaire Voltigeurs de Québec était l'un des bâtiments patrimoniaux les plus reconnus au pays. Cet incendie fut l'élément déclencheur du changement de vocation et du projet de réhabilitation du Manège. Sa reconstruction, débutée en 2015, favorise la protection du patrimoine, le respect de l'intégrité architecturale et des esquisses élaborées en 1885 par l'architecte Eugène-Étienne Taché et son ouverture à la population de Québec et d’ailleurs. À partir des ruines, les composantes d'origine toujours existantes du Manège ont été conservées et intégrées à l'édifice. Toutefois, une reconstruction complète à l'identique n'aurait pas permis de retrouver l'authenticité globale du bâtiment ni de respecter les lois et codes en vigueur. Le projet inclut quatre principales interventions : la restauration de l’aile est datant de 1913-14 qui abrite les bureaux des Voltigeurs de Québec, l’ajout d’une nouvelle aile à l’ouest de facture contemporaine comprenant des bureaux du gouvernement fédéral, la conversion de la salle d’exercice en une salle multifonctionnelle ouverte au public et accommodant 1300 personnes, et la construction d’un foyer au sud de l’immeuble pour soutenir les fonctions de cette nouvelle salle. Les interventions ont nécessité à la fois des travaux de restauration majeure pour les murs de maçonnerie extérieurs et intérieurs, de restauration des plâtres, portes et fenêtres, la construction d’une nouvelle toiture et l’agrandissement du bâtiment existant. Les concepteurs ont privilégié une cohabitation vivante et harmonieuse du passé avec des éléments contemporains. Ils ont délibérément opté pour une approche permettant d'intégrer et de mettre en valeur les vestiges de façon sensible et durable. Critère de conception important adopté au départ, l’utilisation du bois prend une place importante afin de se rapprocher des intentions de Taché et faire référence au plafond de bois qui a marqué les deux derniers tiers de la vie de la salle d’exercice.

A49, DFS, STGM en consortium