Belvédère de Val-Jalbert    

Bâtiments industriels

Le projet s’inscrit sur le site d’une ville fantôme. Le village de Val-Jalbert fut fondé en 1901 lorsqu’une Compagnie de pulpe s’installa au bord de la rivière Ouiatchouan. Abandonné jusqu’en 1960, le village est aujourd’hui classé « site historique ». Le projet de centrale hydroélectrique couplé à un belvédère s’implante au pied de la chute Ouiatchouan, voisin au vieux moulin et fait partie de la séquence touristique du Village historique de Val-Jalbert. L’expérience vécue sur le site du Village historique de Val-Jalbert suffit pour comprendre la nécessité du souci d’intégration. C’est pourquoi la centrale hydroélectrique est élaborée telle une promenade abritée par une enveloppe de lattis de bois ajourée. Cette promenade est ponctuée de divers points de vue sur la chute et la rivière Ouiatchouan créés par une succession de belvédères suspendus tels des perchoirs. Tout comme la nature qui a grandis au travers des ruines de la compagnie de pulpe, la façade en lattis permettra à la végétation environnante de grimper et dissimuler ce grand belvédère dans le site. Le système de lattis de bois permet non seulement d’intégrer la promenade touristique autour de la centrale mais aussi de filtrer la lumière naturelle afin d’éviter les surchauffes en été. La qualité incroyable du jeu d’ombrage créé par le lattis de bois ajouré fait également parti de l’expérience sensorielle unique du lieu.

Atelier Pierre Thibault | ATSH Architectes