Accessibilité universelle

Accessibilité universelle

Cette rubrique s'intéresse aux organismes actifs dans le domaine de l'accessibilité des bâtiments universelle. Des mines de renseignements pour les professionnels de l'aménagement.

Office des personnes handicapées du Québec

Créé en 1978, l’Office des personnes handicapées du Québec (OPHQ) a pour mission de faire respecter la Loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale. Dirigé par un conseil d’administration de 16 personnes et employant 135 collaborateurs, il dépend du ministère de la Santé et des Services sociaux. Le siège social est situé à Drummondville, mais l’organisme dispose de bureaux à Montréal et Québec.

L’Office produit et met en œuvre un plan stratégique afin d’accroître l’inclusion des personnes handicapées et de leurs familles dans la société québécoise. En avril 2010, il a produit le document Adapter sa pratique professionnelle aux besoins des personnes handicapées, une démarche qui s’adressait aux ordres professionnels et à laquelle l’OAQ a été associée. La collaboration se poursuit d’ailleurs puisqu’un groupe de travail réunit actuellement l’Ordre et l’OPHQ. L’objectif est d’aboutir à des recommandations concernant, d’une part, les services de l’Ordre et, d’autre part, les architectes. À noter : une mention honorifique OPHQ-Société Logique est remise par l’OAQ et ces deux partenaires dans le cadre des Prix d’excellence en architecture.

L’OPHQ travaille avec la Régie du bâtiment du Québec à l’amélioration de la réglementation, notamment à la préparation du Règlement sur l’adaptabilité des logements, qui sera intégré à la section 3.8 du Code de construction. Ce règlement concerne toutes les nouvelles constructions de plus de trois étages et de plus de huit logements. L’OAQ a été consulté par la Régie.

La direction générale de l’Office est assurée par Me Céline Giroux.

Société logique

Société Logique est un organisme à but non lucratif fondé en 1981 par des personnes ayant des limitations fonctionnelles. Elle fait la promotion du concept d’accessibilité universelle et propose des consultations en aménagement. Quatre architectes travaillent au sein de l’équipe, qui compte neuf personnes à Montréal et à Québec. Ces professionnels peuvent évaluer des aménagements existants, élaborer des solutions d’accessibilité ou apporter une expertise dans un projet de construction.

Société Logique possède cinq immeubles totalisant 166 logements sociaux, dont 20 % sont occupés par des personnes ayant des limitations fonctionnelles. Ils servent notamment de projets de démonstration.

En plus de la collaboration aux Prix d’excellence en architecture, l’OAQ fait régulièrement appel à Société Logique pour donner des cours sur l’accessibilité universelle dans le cadre de la formation continue des architectes.

Le conseil d’administration de Société Logique, qui compte aussi neuf membres, est présidé par Jean-Pierre Morier. Sophie Lanctôt est directrice générale.

Kéroul

Kéroul est un organisme à but non lucratif qui informe et représente, et qui fait la promotion du tourisme et de la culture accessibles aux personnes handicapées. Il donne notamment de l’information sur les bâtiments et installations de villégiature accessibles et travaille à améliorer l’offre avec le ministère du Tourisme et les entreprises privées.

Kéroul offre un service d’évaluation et de certification, en plus de conseils. Sur son site, l’organisme diffuse entre autres une brochure, Accès sans obstacles, qui résume les principales caractéristiques du parcours sans obstacles selon le Code de construction et les critères de Kéroul, tout en rappelant les obligations légales et les avantages fiscaux liés aux modifications d’un immeuble. On trouve aussi sur le site des exemples de bonnes pratiques en aménagement ainsi que les normes applicables (issues de la Régie du bâtiment, du Bureau de normalisation du Québec, etc.).

AlterGo

AlterGo est le nom de l’ancienne Association régionale pour le loisir des personnes handicapées de l’île de Montréal, créée en 1975 et regroupant 85 organismes ou services de loisirs municipaux concernés par le sujet. Information, soutien, représentation et élaboration d’un programme d’accompagnement en loisir font partie de ses activités.

Spécialisée dans les domaines du loisir et du sport, AlterGo a produit des documents utiles, même s’ils datent un peu : Guide de référence en accessibilité pour les équipements de loisir et Mode d’accès, un guide pratique à l’intention des organisateurs d’événements publics. L’organisme fait de la formation non pas technique, mais axée sur la sensibilisation et la communication.

Regroupement des organismes de personnes handicapées de la région 03

Fondé en 1995, le ROP 03 représente la seule structure officielle de communication et de concertation pour les organismes de promotion et de défense des droits des personnes handicapées de la région de la Capitale-Nationale.

Collaborant depuis plusieurs années avec la Ville de Québec et le Réseau de transport de la Capitale (RTC) sur divers projets architecturaux, ainsi qu'avec diverses organisations publiques et privées, le regroupement et plusieurs de ses membres ont participé à la rédaction puis la mise à jour du Guide d'accessibilité universelle de la Ville de Québec.

L'organisme s'est donné le mandat suivant:

• Regrouper les organismes de personnes handicapées de la région de la Capitale-Nationale;

• Promouvoir et défendre les droits et les intérêts des personnes handicapées;

• Amener les organismes locaux à définir des priorités régionales;

• Favoriser l’échange et la solidarité entre les organismes;

• Offrir divers services aux organismes membres.

 

Le Comité d’action des personnes vivant des situations de handicap, plus connu sous son acronyme CAPVISH, veut faire progresser la cause des personnes ayant une incapacité motrice. Son action se concentre sur la ville de Québec, où il est implanté depuis 1996.

L’organisme communautaire offre sur son site une section Boîte à outils couvrant divers sujets utiles pour qui veut défendre et promouvoir l’accessibilité. Les sections Législations, Normes d’accessibilité et Analyse de l’accessibilité sont particulièrement intéressantes pour les architectes puisqu’elles contiennent de l’information concernant les normes de conception sans obstacles et de nombreuses autres références, comme le Guide pratique en accessibilité universelle (publié conjointement par la Ville de Québec, l’Institut de réadaptation en déficience physique de Québec et le Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale).

 

Ex æquo

Ex æquo défend depuis 1980 les droits des personnes ayant une déficience motrice. Établi à Montréal, cet organisme sans but lucratif fait des présentations pour sensibiliser les professionnels, les gestionnaires d’immeuble et les autorités publiques aux besoins des personnes handicapées. Son président est André Desjardins.

Institut Nazareth et Louis-Braille

Fondé en 1861, l’Institut Nazareth et Louis-Braille est un centre de réadaptation au service des personnes ayant une perte de vision partielle ou totale. C’est l’un des six établissements fondateurs du Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation (CRIR) du Montréal métropolitain. Unique en son genre, il comporte un volet universitaire (recherche et enseignement) et assure une veille informationnelle, en plus d’évaluer les technologies.

L’Institut travaille au sein de différents comités en lien avec l’aménagement et publie par exemple le fascicule Critère d’accessibilité répondant aux besoins des personnes ayant une déficience visuelle, un recueil de fiches techniques, ainsi que le Guide d’adaptation des ascenseurs.

 

L’Association des établissements de réadaptation en déficience physique du Québec (AERDPQ) regroupe les 21 établissements du réseau de la santé et des services sociaux qui interviennent sur la déficience auditive, du langage, motrice ou visuelle. Sur son site, on peut trouver les coordonnées pour chaque région. La clientèle est d’environ 77 500 personnes par an.

Ces centres emploient 6 800 professionnels au sein d’équipes multidisciplinaires, et ils peuvent conseiller les architectes sur les éléments d’accessibilité en fonction des types de déficience.

 

 

D’autres organismes, sans être voués exclusivement à l'accessibilité universelle, offrent des ressources utiles aux architectes

• La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) publie plusieurs feuillets d’information, dont la série Une habitation accessible dès la conception, présentée par thèmes (rampes d’accès, cuisine, etc.). Elle coordonne aussi Bâti-Flex : Le guide du professionnel, qui décrit la conception et la construction d’une habitation adaptée.

• Normes CSA (pour Canadian Standards Association) crée et met à jour plusieurs normes, dont celles concernant la conception accessible pour l’environnement bâti ou pour les monte-personnes (respectivement les normes B651-F04 et B651.2-F07).

• La Régie du bâtiment du Québec (RBQ) diffuse le Guide d’utilisation des normes de conception sans obstacles. Son bulletin Info-RBQ traite à l’occasion de sujets liés à l’accessibilité. Récemment, l’un des numéros rappelait par exemple les exigences en matière de construction sans obstacles des « condos-hôtels ».