La carrière de Roger D’Astous honorée par l’OAQ

L’Ordre des architectes du Québec a souligné le 9 juin dernier la carrière exceptionnelle de l’architecte Roger ’Astous en lui décernant, à titre posthume, sa plus haute distinction, la médaille du Mérite.

Cet hommage a été rendu en présence de sa famille et de son bras droit, Michel Catrice, ainsi que de 115 nouveaux membres de l’OAQ réunis avec leurs proches à l’occasion de la cérémonie de remise des permis. 

Le public reconnaît et se reconnaît dans l’œuvre de Roger D’Astous. Pensons à la station de métro Beaubien, à l’hôtel Château Champlain, aux pyramides du Village olympique, aux églises qu’il a construites à Montréal et en périphérie de Montréal. Pensons également aux nombreuses résidences qu’il a conçu tout au long de sa carrière.

« L’architecture de Roger D’Astous est unique et de calibre mondial. Sa qualité est indéniable. Formé auprès de Frank Lloyd Wright, il a été un pionnier au Québec d’une architecture organique, qui s’intègre au paysage naturel », a indiqué Nathalie Dion la présidente de l’OAQ. Elle a également tenu à souligner le décès récent de l’architecte Luc Durand, complice de Roger D’Astous, et l’audace d’Étienne Desrosiers, réalisateur d’un film documentaire qui a contribué à sensibiliser le grand public à l’importance de l’œuvre de Roger D’Astous.

« L’œuvre de Roger D’Astous est particulièrement intéressante parce que ses réalisations sont à la fois des créations originales et unique mais aussi parce qu’elles réussissent à symboliser, voire définir des moments historiques de la société québécoise », a indiqué le réalisateur Étienne Desrosiers, invité à projeter un extrait de son film documentaire à l’occasion de l’hommage rendu à Roger D’Astous.

« Papa n’était pas très protocolaire, mais une chose dont il était fier, c’était d’apposer son sceau de l’Ordre des architectes au bas de ses dessins d’exécution », a déclaré Stéphane D’Astous. Ce dernier a également souhaité transmettre à la nouvelle cohorte d’architectes les précieux conseils de son père : « Sortez des sentiers battus, restez curieux et conservez votre passion ».

La médaille du Mérite est décernée annuellement, depuis 1951, à un architecte que l’OAQ veut honorer pour son dévouement à la profession, sa contribution exceptionnelle à l’essor de l'architecture ou à la qualité de l’architecture au Québec. L’Ordre rend ainsi hommage à un architecte qui s’est démarqué pour l’ensemble de sa carrière.