Montréal en faveur d'une politique québécoise de l'architecture

Photo : de gauche à droite, 1ere rangée : Caroline Dubuc, commissaire au design au bureau du design de la Ville de Montréal, Marie-Josée Lacroix, commissaire au design et chef d’équipe au bureau du design de la Ville de Montréal, Nathalie Dion, présidente de l’OAQ, Alan DeSousa, maire de l’arrondissement de Saint-Laurent et conseiller à la Ville de Montréal, Manon Gauthier, membre du Comité exécutif de la Ville de Montréal, Responsable de la culture, du patrimoine, du design, de l'Espace pour la vie et du statut de la femme, Christine Lanthier, agente de recherche à l’OAQ, Henrik Stjernholm, instigateur de politique municipale de Vejle, au Danemark, et conférencier au Forum pour une politique québécoise de l’architecture. 2e rangée : Nadine Bourgeois, directrice des communications à l’OAQ, Jean-Pierre Dumont, directeur général de l’OAQ, Étienne Coutu, responsable du soutien aux élus à la Ville de Montréal.

À la grande satisfaction de l’Ordre des architectes du Québec (OAQ), le Conseil de ville de Montréal a adopté aujourd’hui une résolution appuyant le projet de politique québécoise de l’architecture, porté par l’OAQ depuis 2014.

Ce projet de politique a notamment été formulé dans le mémoire intitulé « La qualité architecturale, un chantier à poursuivre », que l’OAQ a déposé en juin 2016 lors des consultations publiques sur le renouvellement de la politique culturelle du Québec, menées par le ministère de la Culture et des Communications.

« L’appui que nous recevons aujourd’hui de la part de la Ville de Montréal est majeur et il confirme plus que jamais la pertinence de notre démarche. C’est donc une grande avancée que nous célébrons aujourd’hui, a déclaré Nathalie Dion. Il est certain que si le gouvernement du Québec va de l’avant avec cette politique, la Ville de Montréal tout comme l’Ordre des architectes devront être au nombre des interlocuteurs de premier plan lors de son élaboration. En effet, grâce à son Bureau du design, la Ville a maintes fois démontré qu’elle souhaite appliquer des pratiques exemplaires en matière de qualité architecturale. »

L’appui de la métropole porte à 49 le nombre de villes et d’arrondissements s’étant prononcés en faveur de l’adoption d’une politique québécoise de l’architecture. La population représentée par ces instances s’élève maintenant à plus de 4 millions de personnes.

Le thème sera à nouveau à l’honneur à Montréal cette semaine, puisque l’OAQ tient ce jeudi un Forum pour une politique québécoise de l’architecture. L’évènement, qui a lieu au Palais des congrès, rassemblera des conférenciers internationaux ainsi que de nombreux observateurs de l’environnement bâti québécois.