Esquisses, vol. 29, no 3, automne 2018

Mise à jour réglementaire

Mise à jour réglementaire

La réglementation dans le domaine de la construction en bois, qui n’avait pas changé depuis plus de 60 ans, a beaucoup évolué à la suite de l’adoption de la Charte du bois en 2013.

Jusqu’alors limitée à quatre étages, la hauteur permise pour les bâtiments en charpente de bois a été révisée à six étages lors de la publication de la nouvelle version du Code de construction, en 2015. Cela dit, il est possible de bâtir jusqu’à 12 étages en bois si on respecte les critères techniques énoncés dans le guide de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ), publié à cet effet la même année.

Les architectes qui veulent aller au-delà de 12 étages peuvent faire une demande de mesures équivalentes ou de mesures différentes auprès de la RBQ s’ils estiment que leur bâtiment répond aux normes. Ces demandes sont toutefois rares. «Au Québec, il y en a eu seulement deux, pour la tour Origine, à Québec, et pour un autre projet dans la région de Gatineau qui a finalement été abandonné», explique Sylvain Lamothe, porte-parole de la RBQ. La Brock Commons Tallwood House, une résidence étudiante de 18 étages de l’Université de la Colombie-Britannique, avait aussi fait l’objet d’une telle demande auprès de l’organisme qui régit la construction dans cette province.

Il est permis de croire que les projets de plus de 12 étages se multiplieront au cours des prochaines années. Il n’est toutefois pas question pour le moment de revoir le Code pour permettre de construire au-delà, selon Sylvain Lamothe.