Esquisses, vol. 30, no 4, hiver 2019-2020

Le poids des nombres

Construction : On manque de bras!

L’année 2019 correspond à un sommet historique d’activité pour l’industrie québécoise de la construction, soit 180 millions d’heures travaillées, ce qui représente une hausse de 10 % par rapport à l’année précédente. Or, la rareté de la main-d’œuvre fait craindre pour la croissance du secteur et le bon déroulement des chantiers.

Par Anne-Hélène Dupont

 

25 301

Nombre estimé de salariés dont on manquait dans le secteur québécois de la construction en 2019.


1721

Nombre de salariés dont on manquait sur la Côte-Nord, la région la plus touchée par la pénurie.

 

1,82

Taux de remplacement des travailleurs de la construction. Cela signifie que, pour chaque salarié de la construction de plus de 55 ans, on en compte 1,82 qui a moins de 30 ans. Une relève vigoureuse qui représente un apport bienvenu pour le secteur.

 

31 %

Proportion des travailleurs de la construction âgés de 25 à 34 ans en 2018.

 

39

Âge moyen des travailleurs du secteur en 2018.

 

En 2019, il manquait au Québec…

Palmarès des métiers en pénurie de main-d’œuvre dans le secteur de la construction

Sources : Association de la construction du Québec, Commission de la construction du Québec