Sur la place publiqueInterventions de l'OAQ

Visite d’écoles de la CSDM

École de La Grande-Hermine, Québec, Consortium ABCP + Bisson associés architectes
Photo : Stéphane Groleau

Le 12 décembre, la présidente, Nathalie Dion, a participé à une visite d’écoles organisée par la Commission scolaire de Montréal (CSDM). 

Elle était accompagnée de la présidente de la CSDM, Catherine Harel Bourdon, de l’architecte Pierre Thibault ainsi que du journaliste Dominic Brassard, de Radio-Canada, qui a relaté le tout dans un reportage Web et radiophonique. L’exercice avait pour but de sensibiliser le public à l’importance d’offrir aux enfants et à la communauté des lieux d’apprentissage de qualité. Il visait aussi à dénoncer le manque de marge de manœuvre dont souffre la commission scolaire. Le 8 janvier, l’éditorialiste François Cardinal, de La Presse+, a repris le sujet de la qualité architecturale des écoles en faisant le lien avec le projet de politique nationale de l’architecture de l’OAQ.

Remise d’un prix Cecobois

Daniel Gilbert, qui siège au conseil d’administration de l’Ordre, a participé au gala des Prix d’excellence Cecobois 2017, qui se tenait le 3 février au Palais Montcalm de Québec. Il a remis le prix de la catégorie Détails architecturaux, décerné au pavillon des Tours de la Pointe, un ensemble résidentiel de Québec. L’équipe du projet lauréat est composée de CARGO Architecture, Douglas Consultants, Construction Citadelle, S/C Tour de la Pointe enr. et Nordic Structures.

Politique nationale de l'architecture

Conversation publique

L’OAQ a lancé en février une vaste conversation publique pour nourrir sa réflexion entourant une future politique nationale de l’architecture. Du 14 mars au 1er juin 2017, la présidente, Nathalie Dion, épaulée par l’Institut du Nouveau Monde, visitera les villes de Québec, Rouyn-Noranda, Saguenay, Rimouski, Sherbrooke, Longueuil, Drummondville, Saint-Jérôme, Laval, Gatineau, Joliette, Trois-Rivières et Montréal. Un forum présentera les résultats de la tournée le 28 septembre à Montréal, et l’exercice se terminera par le dépôt d’un mémoire auprès du gouvernement du Québec. Les architectes sont bien entendu invités à participer !

 

Appuis

Une trentaine d’instances municipales québécoises regroupant une population de près de 2,7 millions de personnes ont appuyé en 2016 le projet de politique nationale de l’architecture porté par l’OAQ. Il s’agit plus précisément de 25 municipalités, dont Québec, Laval et Gatineau, ainsi que de 10 arrondissements montréalais. Les commissions scolaires de Montréal, des Affluents et de La Jonquière se sont également jointes à cette coalition. « Ces appuis montrent que la qualité architecturale fait l’objet d’une préoccupation accrue au Québec, a déclaré Nathalie Dion. Cela renforce notre intention de sensibiliser le gouvernement du Québec en ce sens en 2017. Nous comptons aussi solliciter le soutien officiel d’autres villes et organismes. »

Les instances concernées ont pris officiellement position en faveur des recommandations émises par l’OAQ dans un mémoire intitulé La qualité architecturale, un chantier à poursuivre, déposé au printemps 2016 lors des consultations publiques du ministère de la Culture et des Communications en vue du renouvellement de la politique culturelle du Québec.

Règlementation

Politique énergétique 2030

Le projet de loi 106, Loi concernant la mise en œuvre de la Politique énergétique 2030 et modifiant diverses dispositions législatives, a été adopté sous le bâillon et dans la controverse le 9 décembre dernier. Cette loi encadre les activités des industries pétrolière et gazière, en permettant l’exploitation du sous-sol par les sociétés de ces secteurs ainsi que la fracturation hydraulique. Elle ouvre la porte à d’éventuelles expropriations et remet en cause certains pouvoirs municipaux. Des réglementations supplémentaires sont toutefois attendues.

Avec la controverse que ces dispositions ont suscitée, la première partie du projet de loi, portant sur la transition énergétique, a moins retenu l’attention. Elle prévoit pourtant la création à court terme de l’organisme Transition énergétique Québec, qui doit coordonner les efforts de réduction des gaz à effet de serre. (La province s’est engagée à les réduire de 37,5 % par rapport aux émissions de 1990 d’ici 2030.) L’efficacité énergétique, incluant celle des bâtiments, fait aussi partie de la mission de l’organisme.

L’OAQ a participé aux deux consultations préalables à la rédaction de cette politique énergétique, en octobre 2013 et en février 2015, en publiant un mémoire et en faisant parvenir une lettre au ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand.

Mesures équivalentes et différentes

Le Guide de présentation d’une demande de mesures équivalentes ou d’une demande de mesures différentes, destiné notamment aux concepteurs, a été publié le 5 décembre par la Régie du bâtiment du Québec. Il accompagne un nouveau processus, qui implique plusieurs changements à la préparation, la recevabilité et l’analyse de telles demandes. L’OAQ avait été consulté en amont de la publication, et certains de ses commentaires ont été pris en compte.

Attestation de conformité

La Régie du bâtiment du Québec a mené une consultation ciblée concernant un projet de règlement relatif à la production des plans et devis et de l’attestation de conformité des travaux au Code de construction.

Le texte s’inscrit dans la réflexion sur la réforme de l’encadrement de la construction et celle sur la révision de la Loi sur les architectes, qui obligerait les maîtres d’ouvrage à recourir à la surveillance des travaux.

L’OAQ a déposé ses commentaires le 23 novembre. Il a réitéré notamment que l’attestation devrait être rédigée par un professionnel, être exigée pour tous les types de bâtiments, en plus d’être liée à une surveillance de chantier et à la conformité aux plans et devis. L’accent est également mis sur le nécessaire renforcement de la responsabilité des entrepreneurs. 

Sommet mondial du design

Plusieurs conférenciers de renommée internationale ont confirmé leur participation au Sommet mondial du design, qui se tiendra à Montréal du 16 au 25 octobre 2017. Sont attendus : Jan Gehl, sommité en matière de design urbain; Belinda Tato, cofondatrice de la firme ecosistema urbano, reconnue pour son approche mariant design et sociologie; Alejandro Aravena, lauréat du prix Pritzker 2016, qui a aussi été commissaire général de la Biennale d’architecture de Venise 2016; Ruedi Baur, expert en signalétique; Pedro Ortiz, urbaniste principal à la Banque mondiale. Le programme s’enrichira au fil des prochains mois. On peut acheter son billet ici.

Suivi des prises de position

Réseau électrique métropolitain

Le rapport du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement sur le projet de Réseau électrique métropolitain a été rendu public le 20 janvier par le gouvernement. Le document cite les positions de l’OAQ 18 fois, reprenant notamment la recommandation de « mettre en place un comité multidisciplinaire d’experts afin de discuter de la qualité architecturale, urbanistique et paysagère du projet de réseau électrique métropolitain et de proposer des moyens d’en améliorer l’intégration architecturale ». Un comité semblable avait été mis sur pied pour la construction du nouveau pont Champlain.


Logement

Le rapport faisant suite à la consultation Parlons logement, menée par la Société canadienne d’hypothèques et de logement, a été publié le 22 novembre dernier sous le titre Ce que nous avons entendu : Élaborons la Stratégie nationale sur le logement du Canada. Il met l’accent sur le logement des plus vulnérables, l’amélioration des conditions de vie des peuples autochtones, l’abordabilité pour les propriétaires comme pour les locataires, la lutte contre l’itinérance, etc. La stratégie nationale est promise pour 2017. L’OAQ avait participé à la consultation en déposant un mémoire.


Studio Ernest-Cormier

Depuis le 18 novembre, c’est l’entrepreneur Luc Lachapelle qui est propriétaire du studio de l’emblématique architecte Ernest Cormier à Montréal, dont il a fait sa résidence personnelle. Il a été choisi parmi d’autres acheteurs potentiels à la suite d’un appel d’offres par la Société québécoise des infrastructures, qui s’en est tenue au critère du montant proposé. L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal s’est opposé à la transaction et à l’usage projeté de domicile privé, soulignant que l’édifice est institutionnel. Il entend donc faire respecter cet usage. Rappelons que l’OAQ avait pris position pour la préservation de l’édifice à l’automne 2015, et que celui-ci a été classé par le ministère de la Culture et des Communications en octobre 2016.


Arvida

Le secteur d’Arvida, qui comprend 270 maisons construites par Alcan en 1926 – et qui fait désormais partie de Saguenay –, devrait devenir le 13e site patrimonial déclaré du Québec. C’est la recommandation qu’a faite au gouvernement le ministre de la Culture et des Communications, Luc Fortin, le 15 novembre dernier.

Parallèlement à cette reconnaissance, la mobilisation des élus et des citoyens des environs se poursuit afin qu’Arvida soit reconnu comme patrimoine mondial par l’UNESCO. À noter : l’OAQ avait remis en 2011 le prix Thomas-Baillairgé à la Ville de Saguenay et aux citoyens d’Arvida pour leurs actions de conservation et de promotion du patrimoine.