Esquisses, vol. 30, no 3, automne 2019

L'OAQ sur la place publique

Réglementation : Des dossiers qui progressent

Le prochain président de l’OAQ, Pierre Corriveau, le directeur général, Jean-Pierre Dumont, l’actuelle présidente, Nathalie Dion et le directeur de la pratique professionnelle, Sébastien Desparois, lors de la commission parlementaire sur le projet de loi nº 29.

Les dossiers dans lesquels l’OAQ prend position s’échelonnent souvent sur plusieurs années. Trois d’entre eux ont connu des développements importants ces derniers mois.

Par Christine Lanthier

 

Loi sur les architectes

Un nouveau projet de loi encadrant la pratique des architectes – le quatrième depuis 2012 – a été déposé à l’Assemblée nationale le 5 juin dernier. Le directeur général de l’OAQ, Jean-Pierre Dumont, ainsi que la directrice des communications et des affaires publiques, Véronique Bourbeau, ont été dépêchés à Québec pour l’occasion. Le projet de loi nº 29, Loi modifiant le Code des professions et d’autres dispositions notamment dans le domaine buccodentaire et celui des sciences appliquées, touche l’exercice de plusieurs professions, dont celle d’architecte.

Le 27 août, des représentants de l’OAQ se sont rendus de nouveau à l’Assemblée nationale pour commenter ce projet de loi en commission parlementaire. L’actuelle présidente, Nathalie Dion, le prochain président, Pierre Corriveau, le directeur général, Jean-Pierre Dumont, et le directeur de la pratique professionnelle, Sébastien Desparois, ont présenté le mémoire de l’OAQ et ont répondu aux questions des élus.

En résumé, l’OAQ souhaite que le nouveau projet de loi soit l’occasion de renforcer la protection du public selon les principes suivants :

• Rendre obligatoire la surveillance des travaux par un professionnel;

• Éviter que des bâtiments actuellement assujettis puissent être soustraits de l’application de la Loi sur les architectes par quelque moyen que ce soit;

• Élargir progressivement la professionnalisation du secteur du bâtiment.

 

Efficacité énergétique

Le 10  juillet, un nouveau projet de règlement modifiant le Code de construction en vue de rehausser l’efficacité énergétique des nouveaux bâtiments commerciaux, institutionnels et industriels ainsi que des grands bâtiments d’habitation a été publié dans la Gazette officielle du Québec. Comme le rappelle souvent l’OAQ, les exigences en matière d’efficacité énergétique pour ces bâtiments datent de 1982.

Parmi les aspects touchés, mentionnons l’enveloppe du bâtiment, l’éclairage, les installations de chauffage, de ventilation et de conditionnement d’air, les installations de chauffage de l’eau sanitaire et les transformateurs et moteurs électriques. Le projet de règlement insère le chapitreI.1, «Efficacité énergétique du bâtiment», dans le Code de construction (chapitre B1.1, r. 2) et adopte l’édition2015 du Code national de l’énergie pour les bâtiments (CNÉB), adaptée pour le Québec. Il fait suite aux engagements du Plan d’action2013-2020 sur les changements climatiques du gouvernement du Québec, sur lequel l’OAQ s’était prononcé en 2012.

 

Drame de L’Isle-Verte

Le 10juillet, un autre projet de règlement, modifiant le Code de sécurité celui-là, a été publié dans la Gazette officielle du Québec. Il propose de reporter au 2décembre 2022 l’entrée en vigueur des nouvelles règles obligeant l’installation de gicleurs dans les résidences privées pour aînés. Le gouvernement du Québec a également annoncé une bonification de l’aide financière aux propriétaires des établissements concernés.

Ces règles, édictées à la suite de l’incendie de la Résidence du Havre, à L’Isle-Verte, qui a coûté la vie à 32personnes en janvier 2014, devaient prendre effet le 2décembre 2020. Or, en mars 2019, seulement 57résidences sur 992 les avaient appliquées. Le report vise à éviter la fermeture d’un trop grand nombre d’établissements.

Rappelons qu’après la tragédie, l’OAQ avait émis le souhait que la commission d’enquête publique se penche sur la sécurité des bâtiments et non pas uniquement sur la réponse des services d’urgence.

Le public a jusqu’au 7 octobre pour commenter ces deux projets de règlement.

 

 

Présidence de l’OAQ

Pierre Corriveau, architecte

Pierre Corriveau en poste à partir de novembre

La présidente de l’OAQ, Nathalie Dion, achève son mandat. Elle sera remplacée, à compter du 5novembre 2019, par l’architecte Pierre Corriveau, élu pour un mandat de trois ans au suffrage universel des membres le 21juin dernier. Diplômé en architecture de l’Université Laval en 1982 et inscrit au tableau de l’OAQ depuis 1985, Pierre Corriveau est associé chez CGA architectes. Fellow de l’Institut royal d’architecture du Canada depuis 2011, il a été membre du conseil d’administration de l’OAQ de 2003 à 2007. Entre 2002 et 2019, il a occupé diverses fonctions au sein du Comité Jacques-Viger de la Ville de Montréal, dont celle de président de 2014 à 2019. 

 

Stratégie québécoise de l’architecture

 

Rayonnement pancanadien

L’annonce du début des travaux pour l’adoption d’une stratégie québécoise de l’architecture, faite le 5avril dernier, a eu des échos dans le reste du Canada. Le magazine Canadian Architect l’a reprise sur son site et a cité la démarche en exemple dans son numéro de mai, dans un article intitulé «An Architecture Policy for Canada».

Retombées du Livre blanc pour une politique québécoise de l’architecture

Ce printemps, la présidente a été invitée à plusieurs reprises à présenter la démarche de l’OAQ en vue de faire adopter une politique québécoise de l’architecture.

• Le 14mars, aux Rendez-vous Maestria, tenus à Montréal par le Conseil des métiers d’art du Québec;

• Le 20mars, au Design Day de la Chambre de commerce italienne du Canada;

• Le 23mai, durant le panel «An Architecture Policy for Canada», tenu à Québec lors du congrès annuel de l’Ontario Association of Architects;

• Le 30mai, lors du Forum annuel de la Nova Scotia Association of Architects.

 

Présentations

Saint-Laurent, Montréal, Saucier, Perrotte
Architectes, HCMA.
Photo : Olivier Blouin

Classe de maître de Gilles Saucier

Le 21mars, à l’occasion du Festival international du film sur l’art, à Montréal, l’OAQ était partenaire d’une classe de maître donnée par l’architecte Gilles Saucier. Ce dernier a exposé sa démarche de création, inspirée de la nature, avant de prendre part à une discussion avec le public animée par la présidente de l’Ordre.

Journées de la relève

Reprenant la formule inaugurée l’an dernier, l’équipe de la direction de la pratique professionnelle de l’Ordre a rencontré, à la fin de mars, les étudiants en architecture de l’Université de Montréal et ceux de l’Université McGill afin de les informer sur le processus d’admission à l’Ordre. Après des présentations ont eu lieu des discussions en petits groupes animées par des architectes au cours desquelles les étudiants ont pu poser leurs questions sur la profession. Les architectes qui ont généreusement accepté d’échanger avec les étudiants étaient: Isabelle Beauchamp, Jean Beaudoin, Marie-France Bélec, Michel Broz, Stéphanie Caron, Stephan Chevalier, Sébastien Desparois, Riccardo Di Marco, Carolyne Fontaine, Richard A. Fortin, Maude Hallé Saint-Cyr, Patrick Littée, François Martineau, Godefroy Meyer, Melanie Rothpan et Stephanie Helen Tremblay. Julien Landry, représentant des stagiaires au conseil d’administration de l’Ordre, a également pris part à ces activités.

 

Visite à Rouyn-Noranda

Suivant la volonté de l’OAQ de consolider ses liens avec les architectes qui pratiquent en région, la présidente, Nathalie Dion, et le directeur de la pratique professionnelle, Sébastien Desparois, sont allés à la rencontre des membres à Rouyn-Noranda, à l’occasion de l’Exposition bâtiment, organisée par Contech, le 11avril dernier. Nathalie Dion a présenté la démarche de l’OAQ visant l’adoption d’une politique québécoise de l’architecture. Un échange, auquel a participé Sébastien Desparois, a ensuite eu lieu entre elle et les participants présents au sujet du Référentiel de compétences lié à l’exercice de la profession d’architecteau Québec et des différents projets de l’OAQ.

 

Conférence Architecture sans frontières Québec

À Québec le 23mai et à Montréal le 27mai, Architecture sans frontières Québec (ASFQ)a tenu une grande conférence intitulée L’impact social de l’architecture: le pilier manquant du développement durable? L’évènement mettait en vedette l’anthropologue Viktoria Walldin, de la firme suédoise White Arkitekter, dont l’approche mise sur le lien étroit entre la participation citoyenne et le travail des architectes. Sa présentation a été suivie d’un panel d’architectes canadiens, dont faisait partie la présidente de l’OAQ. L’évènement de Québec était organisé en partenariat avec l’Ontario Association of Architects, qui y tenait son congrès annuel.

 

Évènements

Des architectes des firmes lauréates, DMA Architecture et Chevalier Morales, en compagnie de la présidente de l’OAQ, Nathalie Dion, et de deux membres du jury : Alain Carle et Marie-France Stendhal, lors du gala de remise des prix et distinctions de l’Ordre
Photo : Jimmy Hamelin

Lancement d’Esquisses

Le 17avril, pour souligner le 30eanni­versaire d’Esquisses, l’OAQ lançait à Montréal le magazine dans sa nouvelle facture visuelle. L’évènement a permis de poursuivre la discussion sur l’architecture résiliente entamée dans le numéro du printemps, lors d’un panel réunissant les experts Gonzalo Lizarralde, professeur à l’École d’architecture de l’Université de Montréal, Nicolas Milot, spécialiste des risques d’inondation à la Communauté métropolitaine de Montréal, ainsi que deux représentants de la Société québécoise des infrastructures, Bernard Sicotte, architecte et directeur de la planification stratégique, et Catherine Dubois, conseillère en développement durable. Soixante-quinze personnes ont assisté à ce lancement.

 

Remise des permis

Le 25mai avait lieu à Montréal la remise annuelle des permis aux nouveaux architectes. Ils ont été plus de 120 à s’y présenter sur les quelque 200professionnels admis cette année. Cette cohorte a été la première à recevoir le nouveau coffret d’accueil préparé par l’Ordre à l’intention des nouveaux membres. Il renferme un guide sur le rôle de l’Ordre, les obligations des membres ainsi que les possibilités de contribuer au rayonnement de la profession. Le coffret comprend également un extrait du Référentiel de compétences lié à l’exercice de la profession d’architecte au Québec. Au cours de la cérémonie, Guil­laume Fafard, lauréat du prix Relève en architecture2019 de l’OAQ, a pris part à une entrevue sur scène afin d’inspirer les nouveaux membres à s’engager envers la profession.

 

Prix de l’Ordre: gala, soirée de présentation et exposition

Le 5avril, à Montréal, avait lieu le gala de remise des prix et distinctions de l’OAQ, animé par Pénélope McQuade. La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, était présente pour annoncer le début des travaux entourant la stratégie québécoise de l’architecture. Le 19juin, 24architectes de 16projets lauréats des Prix d’excellence en architecture2019 sont remontés sur scène afin de présenter devant un public montréalais de plus de 150per­son­nes les défis qu’ils ont su relever. Cet évènement faisait office de lancement du numéro spécial d’Esquisses sur les prix de l’Ordre. Le public des différentes régions du Québec peut découvrir les projets primés grâce à une exposition itinérante entamée au printemps et qui se poursuit encore quelques mois:

• Maison de la culture de Rivière-des-Prairies, du 18septembre au 15octobre 2019;

• Bibliothèque Rita-Lasnier de Joliette, du 21octobre au 11novembre 2019;

• Bibliothèque de Rimouski, du 13 au 31janvier 2020.

 

Médias

Prix d’excellence en architecture

Le 14mars, Nathalie Dion a accordé une entrevue à l’émission Par ici l’info, sur ICI Radio-Canada Estrie, à propos des Prix d’excellence en architecture.

Le 5avril, l’article du Devoir «Le patrimoine à l’honneur pour les Prix d’excellence de l’Ordre des architectes du Québec» dressait un portrait de certaines réalisations lauréates sous l’angle de la réhabilitation du patrimoine. Les architectes des firmes primées y sont cités, de même que la présidente de l’OAQ, qui rappelle l’importance de la volonté gouvernementale dans ce domaine.

 

Résilience

Le 4mai, La Presse+ a publié une lettre ouverte de Nathalie Dion intitulée «Inondations: inventons ensemble nos quartiers résilients». La présidente y salue la volonté du gouvernement du Québec de mieux préparer la province aux inondations qui risquent de se répéter avec les changements climatiques, mais elle y rappelle que la transformation des quartiers doit aller au-delà des aspects sécuritaires et prendre en compte la qualité de vie.

 

Alliance ARIANE

Le 12mai, dans La Presse+, l’alliance ARIANE, dont fait partie l’OAQ, a publié une lettre ouverte soulignant l’adhésion des villes de Gatineau, de Victoriaville et de Montréal à sa déclaration pour une politique nationale d’aménagement du territoire. Ce projet, rappelle l’alliance, figurait l’automne dernier dans les plateformes électorales de trois partis politiques, dont la Coalition avenir Québec, actuellement au pouvoir. Selon les signataires, les inondations dramatiques du printemps2019, la participation massive des citoyens aux consultations entourant les projets de transport structurant et les inquiétudes devant les menaces qui pèsent sur le patrimoine bâti montrent la nécessité de réfléchir collectivement à nos choix d’aménagement.

 

Pont Samuel-De Champlain

Nathalie Dion est citée dans l’article du Journal de Montréal «Le nouveau pont Champlain, un design décevant?», publié le 18juin. Elle y souligne l’élégance et la simplicité de l’ouvrage, qui offre une vue imprenable sur Montréal, et rappelle qu’il ne saurait être comparé à d’autres ponts dont l’aspect est sublimé par un paysage grandiose.

 

Prises de position

https://www.oaq.com/?id=2651Mémoire à l’OCPM: secteur des Faubourgs, arrondissement de Ville-Marie

En mars 2019, l’OAQ a remis à l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) un mémoire intitulé Faire du secteur des Faubourgs un lieu de vie innovant, écologique et exemplaire. L’accès aux berges, la réduction des îlots de chaleur, l’adaptabilité des logements, l’agriculture urbaine, le transport collectif et actif, la réutilisation du bâti existant et l’architecture bioclimatique, entre autres, font partie des orientations préconisées. Ce mémoire ainsi que toutes les prises de position de l’Ordre peuvent être consultés sur le site de l’OAQ, dans la section Publications.

 

Parc Jean-Drapeau

Ayant participé à la consultation sur le plan directeur d’aménagement et de développement du parc Jean-Drapeau, l’OAQ est cité 14fois dans le rapport de l’OCPM, publié en mars dernier. Le document émet 20recommandations qui font ressortir des préoccupations quant au rôle de l’aménagement, au respect et à la mise en valeur du patrimoine et de la biodiversité, à la mobilité durable, au caractère public et inclusif du lieu ainsi qu’au respect des exercices de planification issus de processus démocratiques. l