Le 9 juin, durant des audiences de la Commission des finances publiques, l’Ordre a transmis ses commentaires et recommandations en lien avec le projet de loi no 61, Loi visant la relance de l’économie du Québec et l’atténuation des conséquences de l’état d’urgence sanitaire déclaré le 13 mars 2020 en raison de la pandémie de la COVID-19.

En résumé, l’Ordre salue la volonté du gouvernement d’accélérer la relance économique. Il estime toutefois que cette accélération ne doit pas se faire au détriment de la qualité, de la transparence, de la participation publique ou de la confiance des citoyens envers l’État et le secteur de la construction.

L’OAQ invite donc le gouvernement à :

  • placer la qualité, la résilience, l’accessibilité et la durabilité au cœur de l’approche gouvernementale;
  • éviter toute dérive vers des modes d’attribution de contrats qui favorisent le plus bas soumissionnaire;
  • préserver les acquis de la Commission Charbonneau;
  • doter les donneurs d’ouvrage de ressources suffisantes et adéquates pour évaluer les besoins à combler et les coûts des projets;
  • obliger les maîtres d’ouvrage à recourir à la surveillance des travaux pour tout projet;
  • doter le Québec d’une Stratégie québécoise de l’architecture.

L’Ordre suivra de près les prochaines étapes du cheminement de ce projet de loi et tiendra ses membres informés des développements.