Les mécanismes d’encadrement de la profession

Dans une perspective de protection du public, l’Ordre valorise l’acquisition et le maintien d’un haut niveau de compétence de ses membres en ayant recours à différents mécanismes de contrôle et d’encadrement.

  • Le service de l’admission contrôle l’accès à la profession d’architecte : il s’assure que les candidats à l’exercice de la profession d’architecte possèdent les connaissances et les compétences nécessaires.
  • Le service de l’inspection professionnelle assure la surveillance de l’exercice de la profession d’architecte : il contrôle la qualité de l’exercice et de la compétence de ses membres par un processus d’inspection.
  • Le service de la formation continue veille au développement professionnel et à l’actualisation des connaissances et des compétences des architectes : en respect du Règlement sur la formation continue obligatoire, l’Ordre propose à ses membres des activités de formation en adéquation avec leur plan de développement professionnel
  • L’Ordre soutient le développement de la pratique professionnelle en publiant un magazine, un bulletin d’information, des guides et d’autres outils de référence pour les architectes, notamment le Référentiel de compétences lié à la pratique de la profession d’architecte au Québec.

Les recours du public