Esquisses, vol. 29, no 2, été 2018

Plan stratégique de l'OAQ

Leadership et valorisation

 

L’OAQ a rendu public ce printemps son plan stratégique pour 2018-2021. Il s’en dégage une nette volonté de renforcer le positionnement de l’organisation et de valoriser la qualité architecturale au cours des prochaines années.

Christine Lanthier

La présidente de l’OAQ, Nathalie Dion, ne cache pas son enthousiasme envers le nouveau plan stratégique: l’ambition est au rendez-vous. «On a constaté qu’on avait progressé, mais qu’on avait besoin de se projeter plus loin pour que l’architecture soit concrètement reconnue à sa juste valeur», dit-elle.

Adopté par le conseil d’administration (CA) à l’automne 2017, le nouveau plan triennal de l’Ordre est issu d’une réflexion pilotée par le comité stratégique, qui a retenu les services du consultant Denis Tremblay, d’Alliance Management Groupe Conseil. Au cours d’un processus itératif, tant le CA que le personnel de l’Ordre ont pu intervenir.

Afin de générer un plan inspirant et mobilisateur, le comité s’est employé à imaginer ce que l’OAQ devrait devenir à moyen terme. «L’exercice nous a incités à déterminer où nous voulions nous situer dans trois ans pour ensuite choisir les moyens à prendre pour y parvenir.»

Le résultat est une ambitieuse feuille de route qui exige tantôt un recadrage, tantôt une intensification des actions entreprises jusqu’ici.

Changement de ton

La mission, la vision et les valeurs de l’organisation ont été actualisées. La mission met l’accent sur la compétence des membres et la qualité du cadre bâti, et la vision est résolument axée sur le leadership en ce qui a trait à la valorisation de l’architecture (voir encadré). Quant aux valeurs, l’OAQ a choisi l’influence, la proactivité, l’innovation et l’inclusion pour guider ses actions. «Je tenais personnellement à ce que nous retenions l’inclusion parmi nos valeurs parce que ça rejoint notre rôle de protection du public. L’intégration des différences, ça passe aussi par l’architecture», confie Nathalie Dion, faisant notamment référence à l’accessibilité universelle.

Occuper l’espace public

Il faut donc s’attendre à ce que l’Ordre intensifie le leadership dont il fait preuve depuis qu’il a lancé, il y a un peu plus d’un an, sa conversation publique sur une politique québécoise de l’architecture, opération qui a culminé avec la production d’un livre blanc. «Nous voulons susciter davantage d’évènements et d’échanges et prendre régulièrement position sur les enjeux entourant l’architecture», illustre Nathalie Dion. À cet égard, des membres seront invités à jouer le rôle d’ambas-sadeurs de la profession.

La valorisation de l’architecture en tant que vecteur de progrès social et le rôle de maître d’œuvre de l’architecte seront les fers de lance de l’Ordre. «Il ne s’agit pas de donner plus d’ouvrage aux architectes, mais bien de démontrer que leur confier le rôle de maître d’œuvre permet de mieux servir la population.»

En parallèle, des actions concrètes seront prises pour mieux documenter les besoins des membres et du public, afin de mettre de l’avant des services qui les anticipent. «Par exemple, en connaissant mieux les forces et les faiblesses de nos membres, nous serons en mesure de proposer des activités de formation continue qui participent encore plus efficacement à la réalisation de notre mission de protection du public.»

Entré en vigueur le 1er avril, ce plan stratégique a déjà donné lieu à un plan d’action pour 2018-2019. Un nouveau chapitre est en train de s’ouvrir pour l’OAQ.

 

Plan stratégique 2018-2021

 

Mission

Dans une perspective de protection du public, l’OAQ valorise l’acquisition et le maintien d’un haut niveau de compétence de ses membres en vue de la réalisation d’un environnement bâti distinctif et de qualité qui soit source de fierté et d’identité collective.

Vision

Être un leader incontournable en matière de valorisation de l’architecture et de la profession d’architecte.

Valeurs

L’influence

Intervenir sur toutes les tribunes pertinentes afin d’agir sur le cours des évènements et d’influer sur les orientations politiques et l’ensemble des enjeux qui touchent l’exercice de la profession d’architecte et la qualité de l’environnement bâti.

La proactivité

Prévoir l’évolution des enjeux qui touchent la profession et répondre en conséquence aux attentes du public.

L’inclusion

Valoriser, au sein de l’Ordre et de la profession, l’altruisme, la coopération, l’ouverture et l’intégration harmonieuse des différences.

L’innovation

Rechercher constamment des solutions innovantes et efficientes dans nos façons d’être et de faire. Promouvoir, dans l’intérêt du public, la recherche d’innovation afin de contribuer à l’amélioration de la pratique de l’architecture et de la qualité de l’environnement bâti.

 

Enjeux, objectifs et actions prévues

Enjeu 1 — Le leadership de l’OAQ en matière de protection du public

Objectifs

Renforcer le leadership de l’OAQ en diffusant systématiquement son expertise de premier plan dans le contexte de la réflexion collective et de la prise de décisions concernant l’architecture.


Exercer une influence déterminante sur le public et les parties prenantes en matière d’architecture.
Actions prévues
Organiser des évènements, des échanges et des débats sur l’architecture.

Prendre régulièrement position sur l’état, l’importance et les enjeux de l’architecture au Québec.

Encourager les membres à s’engager dans le débat public et à accéder à des postes d’influence.
Mobiliser des ambassadeurs pour faire la promotion de l’architecture.

Faire un état des lieux sur l’architecture au Québec et le diffuser auprès des parties prenantes.
Préparer et encadrer la relève à la présidence.


 

Enjeu 2 — La valorisation de l’architecture et de la profession d’architecte au service de l’intérêt public

Objectifs

Proposer un cadre général de référence en ce qui a trait à la qualité et à la portée de l’architecture (principes, critères décisionnels et règles permettant d’optimiser le potentiel de l’architecture, des architectes et de leurs réalisations). 


Axer la valorisation de l’architecture sur ses retombées positives, soit les avantages sociaux, culturels, économiques et environnementaux que la discipline et la profession procurent à la société.

Valoriser le rôle et les compétences de maître d’œuvre des architectes.

Actions prévues

Élaborer et diffuser un modèle de référence pour définir et évaluer la qualité en architecture.

Accompagner les municipalités dans la mise en œuvre de leur propre politique de l’architecture.

Élaborer une trousse de bienvenue destinée aux architectes et aux stagiaires. Élaborer une trousse de présentation des services à valeur ajoutée offerts par les architectes.

Offrir des activités d’information à certaines parties prenantes (membres de CCU, donneurs d’ouvrage, journalistes).

 

Enjeu 3 — L’acquisition de connaissances et la synchronisation des actions de l’OAQ

Objectifs

Approfondir les connaissances de l’OAQ sur ses membres, leurs pratiques, leurs attentes, leurs besoins et leurs préoccupations.

Mieux connaître les besoins et les attentes du public ainsi que les risques touchant sa protection de manière à adapter les programmes d’accès à la profession, d’inspection et de formation continue.

Optimiser la synchronisation des processus pour améliorer la qualité des communications et des services et pour réduire les coûts et les délais.

Améliorer la collecte des données devant figurer au tableau des membres afin d’optimiser la gestion des dossiers au syndic et à l’inspection.

Actions prévues

Revoir le système de gestion de l’information relative au tableau des membres.

Actualiser le site Web de l’Ordre pour en adapter le contenu et la présentation aux nouveaux besoins des architectes et aux tendances de la pratique.

Raffiner l’offre de formation continue pour mieux répondre aux besoins et aux obligations des membres.

Réaliser un diagnostic organisationnel et élaborer un plan de gestion du bureau du syndic.

Actualiser la réglementation de l’Ordre.

 

Enjeu 4 La gestion des risques et la qualité de la profession

Objectifs

Concevoir et implanter un système de repérage et d’évaluation des risques et des enjeux relatifs à la qualité afin de prioriser les dossiers d’inspection et d’enquête au bureau du syndic.

Orienter l’action de l’OAQ en vue de l’amélioration constante des compétences des membres dans une optique de protection du public.

Actions prévues

Élaborer un modèle de gestion des risques en ce qui a trait à la compétence des architectes.

Élaborer un outil d’évaluation pour les stagiaires et les maîtres de stage.

Accompagner les membres dans l’utilisation des outils et applications technologiques (ex. : modélisation des données du bâtiment).